top of page

ORIPEAU

LA BEAUTÉ VAUT DE L’OR

LIGNE 08 | ART | ÉTÉ 2023

Texte | Dave Richard

Photos | Oripeau

 

Pic, par Atelier La Casse

 

Lancé en 2016 à Nantes, en France, puis ensuite implanté en 2020 à Montréal, le projet participatif d’affichage Oripeau vise à offrir une vitrine à l’art graphique en milieu urbain. Chaque semaine, des œuvres visuelles différentes, conçues par des contributeurs originaires des quatre coins du monde, sont présentées sur des panneaux au cœur de la ville.


« Le nom du projet fait écho à son concept », explique Yannis Hardy, responsable du projet à Montréal. « En ancien français, on appelait une mince feuille de cuivre imitant l’or un oripeau, et nous collons des images de papier sur des panneaux de bois – le papier, le bois, n’ont rien de précieux, ils importent peu, mais la beauté des images qu’ils portent, elle, vaut de l’or. »


Les murmures du monde, par Mélanie Patris + Comics Strip, par Atelier la Casse + Tigger, par Atelier la Casse + Super size, par Studio CSC

Oripeau n’a pas pour vocation d’être – ni de devenir – une galerie nouveau genre ou un espace de médiation, mais simplement une fenêtre ouverte sur des ateliers, des pratiques, des idées et des expérimentations rarement montrés. Sa sélection d’œuvres est très diversifiée, et pour cause: graphistes, illustrateurs, architectes, designers, plasticiens, photographes, calligraphes, journalistes, comptables ou toute autre personne souhaitant s’exprimer par voie graphique peut participer.

« Nous faisons un appel à contribution tous les six mois. Ensuite, notre équipe se réunit et sélectionne ensemble les visuels pour les six mois suivants. Les visuels sont présentés en Europe et à Montréal. Des artistes nous proposent des diptyques, des triptyques. On ajuste donc notre programmation en conséquence. Tout est diffusé sur notre site web et sur nos réseaux sociaux. »


Fragments, par Allan Mensah + Infinity, par Charlie Johnson + "a" (including commas), par Carolina Festa + Savoir dessiner des croix (pour décider), par Team 51 + La morsure, par Marta Orzel + Aquarium, par Yvan Hydar


Les créations soumises lors des appels à contribution doivent respecter peu de règles, sinon celle d’être avant tout artistiques et de ne véhiculer aucun message politique, religieux ou discriminatoire.


Impression d'homme qui a froid, par Joe Dessin + Friendship, par Sebastian Pren & Claudia Draghia + Les sourires oubliés, par Guillaume Ruiz

« Nous sommes sollicités en permanence par du visuel publicitaire, du contenu informatif, de la signalisation. Notre projet n’a qu’un seul but: mettre dans l’espace public un affichage créatif original libre, qui ne vend ou ne défend rien. Nous voyons nos panneaux comme des distractions pour les passants, des oasis artistiques croisées sur leur chemin. Nous aimerions multiplier nos panneaux, les implanter dans d’autres villes. Nous aimerions aussi pouvoir nous permettre de diffuser plus d’oripeaux en couleur; les tirages coûtent très cher pour nos moyens actuels. Nous aimerions aussi permettre à plus d’artistes d’intervenir directement sur les panneaux, ce qui est arrivé à quelques reprises. Ces interventions live créent chaque fois un petit événement et nous permettent de rencontrer le public, ce qui est stimulant. »

Oripeau Montréal est un projet soutenu par l’OBNL blanc couleur et ne vit que grâce à des dons. Vous aimeriez contribuer? Contactez le projet par courriel à hello@oripeau.com.


Hans Arp est notre père, par Yvan Hydar + La mousson sera bientôt là, par Atelier la Casse + Give Care Share, par Keith Kitz + C________Y, par Studio Des Formes + Sportswear, par Zer Der Falsche

 

ORIPEAU

Soutenu par l’OBNL blanc couleur, Oripeau est un projet participatif d’affichage qui vise à offrir une vitrine à l’art graphique en milieu urbain.



Sur Instagram @oripeau

Sur Facebook @oripeau


52 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page