top of page

LA LOGE - UNE MAISON IVRE | NATHALIE THIBODEAU ARCHITECTE

Dernière mise à jour : 22 mai 2022

TOUT LE MONDE EST INVITÉ

LIGNE 02 | ARCHITECTURE | ÉTÉ 2020

Photos | Maxime Brouillet

Texte | Mathieu Jacques Bourgault

 
 

Localisation | Montréal, Qc

Type de projet | Rénovation + Agrandissement

Réalisation | 2016

Bâti d'origine | 1949

Conception | 6 mois

Travaux | 9 mois

Superficie | 2200 pi2 / 205 m2

Budget approximatif | Confidentiel


« La loge, une maison ivre » : un nom particulier, mais qui convient fort bien à cette résidence dont les propriétaires sont de vrais épicuriens, adorant la bonne bouffe, recevoir et faire la fête, puisque c’est justement cette prédilection pour les petits plaisirs et cette gourmandise de la vie qui ont guidé l’architecte Nathalie Thibodeau dans l’élaboration du programme de son agrandissement et sa rénovation.



Les propriétaires souhaitaient qu’elle conçoive pour eux des espaces dédiés à diverses activités festives ; elle devait donc leur permettre d’accueillir un bon nombre d’invités, en plus de répondre aux besoins quotidiens de tous les membres de cette famille recomposée et d’offrir à madame un bureau à domicile. La solution résidait naturellement dans la conception d’espaces ouverts et modulables. Ce dernier critère allait permettre également d’offrir plus d’intimité pour les activités régulières.


Outre la rénovation de la façade avant et des espaces intérieurs, c’est l’agrandissement vers la cour arrière qui constitue l’élément le plus important de ce projet. Tous regroupés, les espaces fonctionnels de la maison s’intègrent de manière à former un grand cube noir vertical. Au rez-de-chaussée, il permet de joindre la cuisine intérieure, munie d’un grand garde-manger walk-in, à celle extérieure, qui inclut un bar. À l’étage, on trouve la salle de lavage et la salle de douche. Pour intégrer le nouveau volume au style des bâtiments du voisinage, l’enveloppe arrière a été recouverte de brique blanche, rappelant les appentis existants de crépi blanc des alentours. Par opposition, le cœur de la façade, le cube vertical, présente un parement de bois de couleur noire. Cette façade se module au gré des usages, formant une succession de pleins et de vides. La grande baie vitrée du rez-de-chaussée permet de créer le lien entre l’extérieur et l’intérieur. En hiver, la cour devient un véritable tableau à contempler. Comme la cour arrière n’a qu’une superficie de 750 pi2 (70 m2), il fallait l’aménager le plus efficacement possible. C’est pourquoi plusieurs espaces y assument une double fonction. Par exemple, le carré vert en gazon synthétique peut servir de stationnement, alors que le salon et la salle à manger peuvent servir de piste de danse. En plus de ces espaces multifonctions, la cour comporte un cabanon, qui sert aussi d’écran d’intimité derrière le spa, une douche et un potager.


« L’intérieur agit comme un prolongement de la cour extérieure – ou l’inverse. »