top of page

RÉSIDENCE CHIBOUGAMAU | CGA ARCHITECTES

Dernière mise à jour : 22 mai 2022

CHIBOUGAMAU, CANADA

LIGNE 03 | ARCHITECTURE | NOVEMBRE 2020

Photos | Charles-Antoine Perreault

Texte | Dave Richard

 
 

Localisation | Chibougamau, Qc

Type de projet | Construction neuve

Réalisation | 2019

Conception | 10 mois

Travaux | 8 mois

Superficie | 2800 pi2 / 260 m2

Budget approximatif | $$


À Chibougamau, une jeune famille a fait appel à l’équipe de CGA Architectes afin de concevoir une demeure écoénergétique de taille et de budget raisonnables qui s’adapterait aux réalités du marché et du contexte local, tout en laissant aux concepteurs une liberté de création quasi totale. En résulte une réinterprétation de la maison canadienne typique, à la fois abstraite et graphique.


« L’idée de départ était de reprendre la forme et les qualités intrinsèques de la maison canadienne traditionnelle, avec son toit à deux pentes aux larges débords », explique Charles-Antoine Perreault, l’un des concepteurs du projet. « Nous avons d’abord imaginé un volume tout noir se détachant du paysage nordique, accentuant la force graphique du vo- lume archétypal de la maison. Puis nous souhaitions répondre au mieux aux besoins des propriétaires en leur offrant une maison très efficace énergétiquement, en créant des espaces généreux où il ferait bon vivre, mais en limitant les coûts de construction. Nous avons donc opté pour un plan compact optimisé, qui serait le plus efficace possible. »



Lorsqu’on voit la résidence en hiver, encerclée du blanc pur des environs enneigés, avec son toit et ses parois de métal noir profond conjugués à ses façades de cèdre couleur ébène, le contraste est éblouissant et renforce la contemporanéité du projet. Lorsqu’on s’approche, c’est l’impression de chaud et de froid créé par le choc des parois de métal et de bois qui charme, donnant l’idée qu’on a creusé son volume pour lui procurer forme. La lucarne géante ajoute aussi à l’effet de surprise ; réappropriation abstraite d’un vocabulaire architectural plus traditionnel, elle agit comme un second volume transperçant le volume principal, donnant sa double hauteur au séjour.

Chibougamau est une ville du Nord du Québec au climat subarctique, d’une population d’environ 8 000 habitants. La performance énergétique du bâtiment était donc très importante pour que ses usagers puissent traverser confortablement les hivers longs et froids de la région. Il fallait aussi concevoir une maison unifamiliale classique afin qu’elle se fonde au mieux à son contexte de banlieue.



« Le principal défi du projet était de s’assurer que la maison reste proportionnelle par rapport au bâti existant du village. Le budget des clients n’était pas vraiment un enjeu, mais il fallait que la construction demeure modeste afin que le prix de revente éventuel soit réaliste. L’ambition de construire une maison performante aux points de vue énergétique et écologique impliquait donc que nous options pour des technologies peu coûteuses. Par exemple, la forme compacte du volume limite les déperditions thermiques en réduisant la superficie de l’enveloppe en contact avec l’extérieur. »


Alors que la façade nord ne comporte qu’une petite lucarne, la façade sud complètement vitrée permet quant à elle une utilisation optimale d’énergie solaire passive et la couleur noire de l’enveloppe favorise l’absorption de chaleur. Au cœur de la maison, l’imposant foyer de masse vertical, réalisé en maçonnerie de blocs de béton, comprend de son côté plusieurs chambres de combustion qui emmagasinent la chaleur sur de longues périodes. L’été, ce sont les grands débords de toit de 8 pieds côté nord et sud qui protègent l’entrée et couvrent le patio, évitant la surchauffe.



Du point de vue de l’organisation spatiale et de l’aménagement intérieur, l’intention des concepteurs était de concevoir un espace fluide, tout en créant des zones bien distinctes.

S’ouvrant complètement sur le jardin arrière et la terrasse semi-couverte par les débords du toit, la partie principale de la maison crée une interpénétration de l’extérieur et de l’intérieur. Au sol, le béton poli emmagasine la chaleur et installe une ambiance décontractée et moderne. Simple, sobre, mais très riche de possibilités, cet espace modulable peut aisément se voir réaménagé au gré des envies et besoins des occupants, ce qui le rend d’autant plus confortable et facile à vivre. Pour ajouter à son côté fonctionnel, les concepteurs y ont implanté un volume central renfermant une salle d’eau, la garde-robe de l’entrée, l’escalier menant à l’étage et une partie de