top of page

CABINE A | BOURGEOIS/LECHASSEUR ARCHITECTES

Dernière mise à jour : 22 mai 2022

COMME UN SIGNAL

LIGNE 03 | ARCHITECTURE | NOVEMBRE 2020

Photos | Maxime Brouillet

Texte | Dave Richard

 
 

Localisation | Petite-Rivière-Saint-François, Qc

Type de projet | Construction neuve

Réalisation | 2019

Conception | 6 mois

Travaux | 6 mois

Superficie | 2775 pi2 / 258 m2

Budget approximatif | $$$


Dotée de paysages spectaculaires, la région de Charlevoix constitue depuis plus d’un siècle l’une des destinations touristiques les plus prisées du Québec. Grâce à l’aménagement d’une nouvelle station de ski, il y a quinze ans, elle a connu un essor majeur qui a prolongé sur toute l’année sa période d’achalandage et y a fait croître exponentiellement la demande d’hébergement à court terme et la Cabine A, conçue par l’équipe de Bourgeois / Lechasseur Architectes, vient justement répondre à cette demande.


Situé à une vingtaine de minutes de la station de ski le Massif, dans le domaine de la Falaise de la municipalité de Petite-Rivière-Saint-François, ce confortable chalet, unique en son genre, ouvrait discrètement ses portes en décembre 2019, alors qu’il accueillait ses premiers visiteurs. Cette première d’une série de cabines locatives est installée au flanc d’un terrain en pente et offre des vues du Saint-Laurent à couper le souffle.



« En 2018, les Dômes de Charlevoix étaient inaugurés et constituaient pour notre agence une première incursion du côté de l’architecture touristique », explique l’architecte Olivier Bourgeois. « Le projet avait à l’époque suscité un grand intérêt ; on avait entre autre souligné notre réponse novatrice à une commande traditionnelle. La Cabine A est en quelque sorte la suite logique à cette première expérience heureuse. »



Résultat d’un travail de collaboration étroite entre architectes et graphistes, le concept de la Cabine A s’inspire du Code international des signaux maritimes (ICS), alphabet nautique connu de tous les pilotes, longtemps utilisé comme moyen de communication en mer. L’idée de départ était d’incarner en trois dimensions le signal Alfa, « A », en tête du Code ICS, en particulier dans la géométrie du bâtiment. Par la suite, c’est tout le vocabulaire du projet – volumes, matériaux, formes – qui s’est subtilement développé en référence à celui de l’architecture navale. Par exemple, la forme triangulée de la toiture rappelle une voile gonflée, alors que la grande terrasse de bois face à la splendeur du fleuve évoque le pont d’un navire. L’utilisation du bois sur les murs et au plafond de l’aire de vie accentuent encore l’analogie.

« Le terme « cabine », de l’anglais « cabin », signifie « chalet » ; nous y avons également vu une référence à une cabine de bateau. La Cabine A, c’est une invitation au voyage, au dépaysement. Le « A », c’est parce qu’il s’agit de la première d’une série de résidences de villégiature qui s’implanteront graduellement le long de la rive du fleuve. » Au niveau formel, la toiture à pignon se prolonge jusqu’au sol du côté de la rue. La cabine semble s’être ancrée au sol pour ne pas dériver.

On accède à la Cabine de plein-pied, par une passerelle et une grande porte vitrée. L’entrée se trouve sous un repli de la toiture dans la patte gauche de la lettre « A », recouvert de contreplaqué d’un merisier russe contrastant de façon saisissante avec les teintes sombres de la toiture de métal et du déclin de bois utilisé sur les parois extérieures.