top of page

PROJET ELMIRE | LA FIRME

Dernière mise à jour : 16 janv.

RÊVER EN HAUTEUR

LIGNE 06 | ARCHITECTURE | ÉTÉ 2022

Photos | Ulysse Lemerise

Texte | Lorène Copinet

 
 

Localisation | Montréal, Qc

Type de projet | Rénovation

Budget approximatif | $$$

Réalisation | 2020-2021

Bâti d’origine | 1909

Conception | 4 mois

Travaux | 7 mois

Superficie | 1800 pi2 / 167 m2


C’était un rêve de longue date pour ce couple dont les enfants avaient quitté la maison que d’habiter dans un espace haut de plafond, à aire ouverte, inondé de lumière naturelle sur Le Plateau-Mont-Royal. C’est dans une ancienne manufacture de textile du début du siècle dernier transformée en lofts résidentiels dans les années 1980 que le couple s’est acheté deux appartements mitoyens, confiant la conception à La Firme, qui n’en est pas à sa première rénovation de loft dans un bâtiment historique.



Le mur de briques qui traverse l’habitation est à la fois la trace de l’héritage industriel du bâtiment et l’ancienne délimitation des deux unités. La série de cinq arches participe au caractère grandiose du lieu et a servi à définir les espaces, permettant le passage ou assumant la séparation. En effet, en fermant les deux arches proches de l’entrée, les designers dressent d’un côté les murs de la chambre et sa salle de bain et de l’autre font naître le vestibule.


Cette condamnation de la première arche est nettement assumée dès l’entrée où nous accueille un mur de céramique couleur vert d’eau tout aussi rafraîchissant que dépaysant. Les petits carrés de céramique que l’on retrouve dans une des toilettes détonnent ici. La matérialité en porcelaine, le caractère caché du vestibule et le miroir de plain-pied qui démultiplie les perspectives sont autant de gestes qui piquent la curiosité et nous signifient l’entrée dans un lieu unique. Jouant avec la compression spatiale, l’équipe de La Firme nous fait passer de l’ombre à la lumière, d’une entrée compacte à un espace de vie impressionnant, exceptionnel au quotidien.



La Firme a tiré parti de la configuration en équerre du plan pour placer le programme. La cuisine, le salon et le bureau occupent l’aile fenestrée sur toute la longueur, tandis que la chambre et la salle de bain habitent l’autre aile, vitrée sur la largeur. Pour permettre néanmoins à la lumière naturelle de pénétrer en profondeur dans les espaces privés, le volume de bois qui coupe l’espace en deux est détaché du plafond et est garni d’une bande de blocs de verre. Cette paroi utile sert à la fois de bibliothèque, de salle de bain et de séparateur entre la chambre et la galerie d’art.

« Les clients étant des amoureux d’art, ils souhaitaient avoir un espace de création et d’exposition de leurs œuvres », mentionne Louis Béliveau, designer principal et cofondateur de La Firme. Située à la rencontre entre le prolongement des espaces communs et privés, la galerie est le cœur du loft, où règnent tableaux et piano, inondé de lumière naturelle et sublimé par des arches centenaires.