PORTRAIT | AMULETTE_ANNIE LEGAULT

Dernière mise à jour : 23 janv.

MAILLES D'AMOUR

LIGNE 03 | ART | HIVER 2020

Texte | Dave Richard

Photos | Annie Legault + Myriam Ménard + Mélanie Bussière

 
 

Entreprise de design textile fait à la main, Amulette est l’envoûtant projet de la créatrice Annie Legault, diplômée avec honneur d’un Bachelor of Fine Arts en fibres et textile de l’Université Concordia et grande amoureuse d’architecture. « Designer d’atmosphère », Annie Legault tisse des lampes sculpturales, des tapis chaleureux, des jardinières originales réinterprétant avec respect et poésie des techniques artisanales ancestrales.


« Amulette a été une surprise extraordinaire dans ma vie. En 2013, alors que je terminais mes études, on m’a invitée à exposer mon projet final dans une vitrine du Vieux-Montréal. Alors que son installation était à peine achevée, Radio-Canada m’a contactée pour réaliser une entrevue télévisée au sujet de la sauvegarde du patrimoine, de la transmission intergénérationnelle du savoir textile au Québec et de mes inspirations. Cette opportunité m’a donné des ailes et permis de voyager à travers le monde pour travailler sur des projets fabuleux avec des gens merveilleux. Je suis fille d’entrepreneur ; je me dis qu’il y a sûrement quelques gènes de mon père qui me guident dans cette aventure... »



Une sacrée aventure, c’est le moins qu’on puisse dire ! Elle a dernièrement vu quelques-unes de ses suspensions servir de trame de fond lors d’une séance photo de l’actrice Helena Bonham Carter pour le magazine GQ Style, à Londres ; vu une autre de ses pièces intégrer la collection permanente du Musée des métiers d’arts du Québec ; remporté un prix au Rado Star Prize, édition Canada 2019, en collaboration avec IDS Toronto ; créé une immense murale de franges noires pour l’exposition Montréal Couture du Musée des beaux-arts de Montréal... Au moment d’écrire ces lignes, elle s’affaire à un projet d’art public qui intégrera la collection privée du groupe Ivanhoé Cambridge et sera installé au Centre Eaton, et prévoit faire des sauts à Londres et Berlin aussitôt que possible visiter son agente et quelques galeries et centres d’art. Ses produits pour la maison sont quant à eux offerts en boutiques au Québec, notamment à la Maison Pepin, mais aussi ailleurs – à la boutique du Musée des beaux-arts de l’Ontario, par exemple, et à la galerie Serge Castella, en Espagne.


« Pour moi, la corde, c’est le trait incarné d’un crayon, passé de la 2D à la 3D. »

« Mes lampes ont trouvé leur place dans le décor de la fille de Charlie Watts, batteur des Rolling Stones, c’est fou ! »

Pas étonnant qu’autant de cœurs se laissent prendre dans les filets tendus par l’artiste. Ses monuments de cordages impressionnent et fascinent.

Lorsqu’ils se multiplient, s’additionnent, on pense à des lianes ; isolé, on se retrouve comme face à un nid-château, assemblé par un oiseau particulièrement talentueux pour se protéger du froid. Constructions complexes et ludiques, les Amulettes d’Annie Legault sont malléables, imparfaitement organiques, vibrantes et hors du temps.


« À l’origine de mon travail, il y a le sentiment de vulnérabilité et le besoin de sécurité qu’il provoque. Le rôle traditionnel des amulettes réside dans leur force magique, leur pouvoir de protection. Ce sont des porte-bonheur. Les miennes ont en plus une fonction concrète : protéger du froid et de l’obscurité. En interagissant avec les lieux où elles se trouvent, elles deviennent utiles, tout en restant spectaculaires. Ma pratique remet aussi en question les frontières entre l’artisanat, l’art et le design. Comme les créateurs du mouvement Bauhaus, qui m’inspirent beaucoup, je propose l’idée qu’une démarche artistique peut se concilier avec une production en série. »


Dans son atelier du Vieux-Montréal, où elle habite également, la lumineuse artisane s’inspire de l’histoire du quartier, de son architecture unique, autant que d’artistes variés – Sheila Hicks, Sarah Sze, Nick Cave ou Sophie Parker. Sa maison comme terrain de jeu, elle reçoit architectes, galeristes, designers, collectionneurs ou particuliers sur rendez-vous pour y discuter de leurs projets et leur proposer des confections sur mesure, entre audace et tradition.



 

AnnieLegault.com

Sur Instagram @amulette_par_annieLegault

Sur Facebook @AmuletteparAnnieLegault


 

Téléchargez gratuitement le numéro 03

Download Issue 03 for free

54 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout