• Magazine Ligne

PORTRAIT | VANESSA SYLVAIN

Maîtriser l'instinct

LIGNE 02 | ART | ÉTÉ 2020

Texte | Dave Richard

Photos | Vanessa Sylvain

Résidente de Stoneham-et-Tewkesbury, nouvelle maman, peintre de la relève en art actuel, Vanessa Sylvain crée des compositions abstraites envoûtantes, au charme profond comme celui d’une eau miroitante.


« J’ai étudié la mode, le design intérieur, la présentation visuelle... Tout ça m’a menée à travailler comme designer-cuisiniste, mais je rêvais de vivre de mon art. Du jour au lendemain, j’ai plongé. Je mesuis inscrite à une formation en gestion de carrière artistique et je me suis mise à peindre à temps plein. Ça fait trois ans, déjà. »


Plonger. Encore cette image aqueuse, surtout belle parce qu’elle s’accorde parfaitement à ces trainées de couleurs, ces masses fluides, parfois opaques, parfois transparentes, ces formes organiques, souvent lumineuses, vibrantes, d’autres fois paisibles et ténues, ces taches contrastantes ou monochromes, qui se marient, s’entrechoquent, s’éclaboussent au cœur des oeuvres de la jeune peintre, comme des traces laissées par le va et vient des vagues sur une plage. Le langage plastique de l’artiste est à la fois simple et complexe, instinctif et maîtrisé. On sent sa recherche orientée vers le traitement de la matière, la représentation de la ligne, de la forme en soi, l’exploration du mouvement et de la composition. Par l’abstraction, elle met de l’avant la gestuelle en tant que prolongement du ressenti émotionnel, comme moyen de transmission d’énergies positives et vivifiantes.


« Mon atelier se trouve à la maison, en pleine nature, dans les montagnes. J’ai besoin de calme pour créer. »

« Ma dernière collection s’inspire du torrent d’émotion que j’ai ressenti lorsque mon fils est né, juste avant Noël, en 2019. Cette collection s’appelle La grande rencontre. Elle a été présentée à Toronto, au Artist Project, en 2020. » Premier prix du Jury au Rendez-vous québécois de la jeune peinture Bell de Thetford Mines et participation à l’ARTEXPO de New York en 2018, expositions collectives et individuelles, commandes et dons d’œuvres, multiples publications... La jeune femme ne chôme pas.

« On trouve aussi mes œuvre aux galeries Bloom, sur la rue Saint-Paul, à Montréal, et Ni Vu Ni Cornu, dans la région de Québec. C’est par choix que je m’en tiens à quelques galeries et expositions publiques annuelles. J’ai du mal à leur fournir des tableaux! Il faut dire que j’ai aussi un bel entourage qui m’encourage, un réseau de designers, d’architectes, d’entrepreneurs... Disons que ça va bien! »


vanessasylvain.ca

Sur Instagram @vanessasylvain

Sur Facebook @vanessasylvain.artist


Téléchargez gratuitement le numéro 02

Download Issue 02 for free

101 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout