top of page

MARK KREBS

TISSER DES LIENS

LIGNE 09 | DANS NOTRE MIRE | HIVER 2023

Texte | Dave Richard

Photos | Thom Fougère

 
 

Depuis 2020, Mark Krebs conçoit des tapis en laine qui sont ensuite tissés à la main sur des métiers traditionnels dans l'Uttar Pradesh, en Inde, non loin du Gange. Les produits de la marque sont charmants, souvent joyeux et colorés, très durables et revêtent l’élégance inimitable du savoir-faire ancestral.


«  Avant de démarrer ma propre entreprise et de concevoir des tapis, j'ai été designer pour d'autres compagnies », raconte Davin Cowper, fondateur de la marque. « Mon travail de conception m'a alors amené dans des usines du monde entier ; un mois, je rendais visite à des travailleurs du bois à Bangkok, et le mois suivant, je visitais une usine de céramique à Hanoï. Mes projets préférés étaient ceux qui impliquaient de travailler avec des tisserands de tapis du nord de l'Inde. Je trouvais le rythme de leurs métiers à tisser envoûtant. La culture dynamique entourant le commerce des tapis ne ressemblait à aucun autre type de production à laquelle j'avais été exposé ; ça m’a rendu accro. »



Le tissage de tapis est un métier important pratiqué dans toute l'Inde rurale et considéré bien rémunéré par rapport au revenu moyen de la région. Les tisserands agissent en tant qu'entrepreneurs indépendants opérant de chez eux à l’aide de métiers qu’ils ont eux-mêmes confectionnés ou en groupe dans des lieux en plein air, mais couverts pour se protéger du soleil et de la pluie durant la mousson. Ils sont payés au pied carré, organisent leurs propres horaires selon le nombre de tapis qu'ils veulent produire et chacun est en mesure de choisir de tisser pour l'exportateur qui lui offre le salaire le plus élevé. Cette industrie artisanale permet aux agriculteurs de tisser en basse saison et de retourner dans les champs pour la récolte, ou aux femmes de générer un bon revenu tout en prenant soin de leur famille.



« Les légères corrections et les fins ajustements apportés par le tisserand à chaque passage de fil dans le métier donnent aux tapis une qualité organique impossible à reproduire de façon mécanique », explique Davin Cowper. « Les métiers à tisser automatisés ne permettent pas de conserver les « parfaites imperfections ». Pour bien fonctionner, les métiers automatisés ont aussi besoin qu’on les alimente de fils hautement transformés, généralement avec un pourcentage de fibres synthétiques ou même 100 % de fibres synthétiques, puisque les fibres naturelles, comme tout ce qui est vivant, ont des défauts. Un fil de laine naturel brise un métier automatisé, alors qu’un tisserand ne fait que s’y adapter. »


Quand on conçoit des produits destinés à être fabriqués par quelqu’un d’autre, il est essentiel d’avoir une compréhension approfondie des processus de fabrication, des limites des matériaux utilisés et de l’environnement dans lequel la production sera réalisée. C’est en créant des designs qui mettent en valeur les compétences des artisans producteurs qu’on crée des produits de qualité.



« Mon processus de développement de produits est basé sur une connaissance intime du processus de tissage des tapis, des matériaux disponibles dans les régions où je travaille et des limites de production de ces régions», renchérit Davin Cowper.


Le plus récent modèle de la marque, représente bien cette façon de concevoir un design en tenant compte du processus de fabrication. Le tapis Chalk est en effet constitué d’une série de bandes tissées à peu près larges comme un corps humain -- la taille idéale pour que le tisserand puisse travailler rapidement et de manière indépendante. Après le tissage, les bandes sont placées côte à côte et cousues ensemble à la main pour en faire un tapis pleine grandeur. Les longueurs des bandes varient légèrement, ce qui donne au tisserand une marge d'erreur et ajoute un détail de bord unique au tapis. Le motif à rayures neutres en deux tons varie également, ce qui complexifie subtilement le design.



« Les tapis et autres produits Mark Krebs sont conçus pour durer et être sources de beauté, de couleur et de joie ; nous entretenons l’espoir que ceux qui se les procurent en prendront soin et qu’on pourra en profiter durant des générations. »


Envie de découvrir les textures et de voir de plus près les tapis haut de gamme de Mark Krebs? Passez à la Maison par Bref x Alphabet, sur la rue Bernard, à Montréal, où sont exposés plusieurs modèles.



 

MARK KREBS

Mark Krebs conçoit à Montréal des tapis en laine qui sont ensuite tissés à la main dans l'Uttar Pradesh, en Inde, non loin du Gange.



Sur Instagram @markkrebs.store

Sur Facebook @MarkKrebs.store


139 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page