MAISON JJ JOUBERT | LA SHED ARCHITECTURE

Dernière mise à jour : 29 avr.

CALIFORNIA DREAMIN'

LIGNE 04 | ARCHITECTURE | ÉTÉ 2021

Photos | Maxime Brouillet

Texte | Dave Richard + La Shed architecture

 
 

Localisation | Laval, Qc

Type de projet | Rénovation

Réalisation | 2018

Bâti d'origine | 1950

Superficie | 1400 pi2 / 130 m2

Budget approximatif | $$


À Laval, dans les années 1950, des promoteurs s’inspirent de l’architecture californienne de l’époque et décident de construire au sein de leur projet immobilier une série de maisons de style ranch, reconnaissables à leur toiture basse et à leur forme allongée. C’est parmi celles-ci qu’a été bâtie la maison JJ Joubert, dont la rénovation a été confiée à l’équipe de la Shed architecture en 2018. Avec finesse et respect, les architectes ont su redorer ce joyau, lui redonner son panache d’origine et le projeter vers l’avenir.



Dès le début de sa conception, les architectes ont pris en compte l’environnement dans lequel s’inscrivait le projet : un quartier au caractère suranné, certes, mais élégant et homogène. L’aménagement du terrain a été pensé avec sobriété afin de mettre en valeur la résidence. La nouvelle toiture et son rebord noir contrastent avec la brique blanche de la façade. Les cadrages d’acier noir autour des fenêtres mettent en valeur les ouvertures, et leur agrandissement en hauteur apporte un rythme vertical à l’horizontalité du bâtiment. À l’entrée, les lattes d’acier noir sont une modernisation de la colonnade d’origine. Dans un souci d’harmonisation des éléments, la matérialité et les couleurs utilisées à l’extérieur se retrouvent à l’intérieur.



Les rideaux en voilage, le bois foncé, la cuisine à aire ouverte et la porte d’entrée de couleur s’inspirent du style mid-century modern. Le tour de force du projet réside dans l’heureux mariage des styles vintage et contemporain, qui ne tombe jamais dans le kitsch. La transformation de la résidence a été complète et toutes les composantes ont été conçues sur mesure par les architectes : de la grille de ventilation à la tringle de la garde-robe, en passant par la plaque d’adresse et les barres de serviettes de bain, assurant un esthétisme soigné et harmonieux.


Au cœur de la résidence, la cuisine, la salle à manger et le salon se côtoient et forment un espace de vie central cohérent grâce à un mobilier sobre et élégant qui alterne entre tonalités claires et foncées. Deux grandes parois de rangement en noyer délimitent l’espace à aire ouverte ; le noyer est d’ailleurs omniprésent dans la maison : planchers, placards, mobilier. Loin de surcharger l’espace, il lui apporte chaleur et raffinement. Les lignes naturelles du bois amplifient la verticalité des murs et affinent l’espace.



Les rideaux de voilage habillent de plain-pied les fenêtres, grâce aux tringles encastrées dans le plafond, et renforcent l’effet de grandeur. Ils laissent passer la lumière tout en préservant l’intimité.

Dans la cuisine, au-dessus d’une partie du comptoir, est suspendu un élément de rangement en verre dépoli, qui vient encadrer l’espace et dissimuler la hotte. Le comptoir avec son rebord surélevé dérobe à la vue le possible désordre présent sur l’îlot. Un geste simple, discret et efficace.



Simplement séparée de la chambre à coucher par une paroi en verre dépoli, la salle de bain se démarque par son aménagement moderne. L’aspect massif et minimaliste du mobilier impose et apaise. La double circulation latérale dans la salle d’eau apporte une fluidité entre le lit, la salle de bain, le dressing et la toilette, et induit un parcours intuitif à la routine quotidienne.



La salle de bain secondaire se distingue par la délicatesse des lignes arrondies qu’on retrouve dans la mosaïque et autres détails architecturaux. Un des partis pris du projet a été de faire la part belle aux matériaux naturels : de l’ardoise des larges dalles de l’entrée et de la cour arrière à l’imposant lavabo en pierre naturelle, en passant par les planchers et placards en noyer noir. Cette palette authentique donne au projet un caractère intemporel, raffiné et chaleureux. La matérialité et les formes intemporelles assurent la pérennité du design. Le résultat final démontre une grande maîtrise d’exécution permettant l’atteinte d’un équilibre parfait entre vintage et contemporain, reflétant un amour certain des concepteurs pour l’architecture américaine des années 1950 et le style international, mais aussi une vision résolument inscrite dans la continuité.



La Maison JJ Joubert a remporté le Prix d’excellence en architecture 2019 de l’Ordre des architectes du Québec, catégorie Bâtiments résidentiels de type unifamilial en milieu urbain, et les Grand Prix du Design 2019, dans les catégories Prix espace résidentiel de 1 600 pi2 ou moins et Prix salle de bain.


Ingénierie | Géniex Robinetterie | Aquabrass [salle de bain principale] + Zucchetti [secondaire]

Céramique | Centura [Penny Round blanc mat] Électroménagers | Miele Mobilier intérieur | Kastella [table et bureau] + Maison Corbeil [sofa et fauteuils] Mobilier extérieur | Jardin de ville

Parois de verre | Verre dépoli ultra clair


+ chaises vintage + Comptoirs de Corian et de marbre + Parois de verre dépoli ultra clair + Armoires de noyer et de MDF laqué + Terrasse en ardoise du Québec + Revêtement extérieur en brique d'argile peinte + Portes et fenêtres en aluminium + Planchers de noyer


 

LA SHED ARCHITECTURE

77, rue Duluth Est

Montréal (Québec)

H2W 1G9

T. 514 277-6897


info@lashedarchitecture.com

lashedarchitecture.com


Sur Instagram @lashedarchitecture

Sur Facebook @lashedarchitecture


Consultez la fiche complète de LA SHED ARCHITECTURE

dans notre répertoire.


 

Téléchargez gratuitement le numéro 04 Download Issue 04 for free










5 115 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout