HABITAT 67_UNITÉ 622 | RAINVILLE SANGARÉ

Dernière mise à jour : 22 mai

LE DESIGN DANS SON HABITAT

LIGNE 03 | ARCHITECTURE | HIVER 2020

Photos | Maxime Brouillet

Texte | Dave Richard

 
 

Localisation | Montréal, Qc

Type de projet | Rénovation

Réalisation | 2018

Bâti d'origine | 1967

Conception | 3 mois

Travaux | 4 mois

Superficie | 1200 pi2 / 111 m2

Budget approximatif | $$$


L’unité 622 du célèbre bâtiment d’Habitat 67 n’avait subi aucune rénovation ni amélioration significative depuis les années 1980. Ayant initialement fait appel à l’équipe de Rainville Sangaré dans le but d’ajouter une seconde salle de bain, les propriétaires – à la suite d’une analyse compréhensive et approfondie de leurs besoins – en sont venus à favoriser une rénovation et un réaménagement du lieu en entier.


Chef-d’œuvre architectural unique au monde, Habitat 67 demeure aujourd’hui l’une des constructions modernes les plus pertinentes et les plus connues de la métropole québécoise. Érigé dans les années 1960 dans le cadre de l’Exposition universelle de Montréal, le projet cherchait à cumuler les avantages de la maison individuelle privée à ceux des immeubles d’appartements et des modules préfabriqués. Classé monument historique en 2009 par le Gouvernement du Québec, le bâtiment a valu à son architecte, Moshe Safdie, une notoriété mondiale.



« L’inspiration de ce projet a naturellement été le bâtiment d’Habitat 67 lui-même ; son architecture brutaliste nous a servi de cadre. L’emplacement face au fleuve de l’unité, qui peut se retrouver exposée au vent et isolée durant l’hiver, nous a poussés à opter pour une palette de matériaux réduite au minimum afin d’améliorer la qualité de la lumière et la chaleur tactile. Les clients appréciaient les volumes de béton et les matériaux industriels. Nous avons donc souhaité conserver le plus possible les matériaux existants et les combiner à des matériaux bruts et à des matières riches et naturelles. Le béton et l’acier côtoient maintenant le chêne massif huilé et créent des volumes modulaires qui optimisent l’abondance de lumière naturelle », expliquent les concepteurs.



L’unité 622 est composée de deux blocs préfabriqués disposés en forme de T. L’espace de vie y est structuré autour de la jonction des blocs qui a été laissée apparente pour mettre en valeur l’assemblage du bâtiment, l’histoire du lieu et l’essence du projet d’origine. Les inscriptions originales datant de la construction ont été conservées intactes pendant 50 ans et sont maintenant révélées.


« Avec un souci de rendre justice au symbole que représente Habitat 67 pour Montréal, nous avons opté pour la conservation des matières brutes de l’époque et développé un concept autour du style brutaliste dans le but de l’améliorer sans le dénaturer. Fait intéressant : au moment où nous concevions ce projet, nous sentions une forte remontée du style brutaliste en architecture. Il a été intéressant de se pencher sur son actualisation, d’étudier son adaptation aux réalités de notre époque. »


Le sur-mesure s’avérait la solution parfaite pour répondre aux besoins des clients de ce projet. Rainville Sangaré a donc opté pour un aménagement personnalisé sur tous les plans : de la conception des éviers des salles de bain à celle du mobilier des chambres, en passant par celle des luminaires, de la bibliothèque de la pièce à vivre et d’une foule d’objets divers.




La principale modification dans la configuration ? L’ajout d’une salle de bain pour invités.

« Nous nous sommes alloué une liberté créative plus affirmée dans la salle de bain. En nous inspirant du métro de Montréal, bâti pour la même occasion que Habitat 67, nous avons opté pour un filtre dichroïque et des accessoires en zinc qui ajoutent des notes de couleur à la pièce très neutre. De plus, le lavabo devait être fabriqué à partir d’un matériau ne se tachant pas, les clients pratiquant l’art à l’encre de Chine. Nous avons donc sélectionné le Corian, puis étendu son utilisation à tous les lavabos sur mesure. »



Habitat 67 est une bâtisse expérimentale unique en son genre ; sous plusieurs aspects, cela a influencé la manière de travailler des concepteurs autant que des constructeurs. Par exemple, il a fallu tenir compte du fait que les planchers renferment la mécanique du bâtiment, contrairement aux constructions conventionnelles où celle-ci se trouve dans les plafonds. Autre exemple : la structure particulière de l’édifice a forcé les travailleurs à optimiser la logistique visant à faire entrer le matériel et à sortir les rebuts de construction. Finalement, un travail colossal a dû être effectué afin de bien isoler l’espace selon les normes d’aujourd’hui.


L’une des priorités de Rainville Sangaré lors de la conception de chaque projet est de tenir compte de la durabilité des produits et du design général, autant d’un point de vue des matériaux que des aspects esthétique et fonctionnel. Il était donc primordial pour l’équipe de concevoir des produits et de dessiner des espaces à l’épreuve du temps et des modes. De plus, chaque objet sur mesure a été réalisé localement afin d’en réduire l’empreinte écologique. L’ébénisterie a été faite par l’organisation Bois Urbain, qui a pour but de permettre la réinsertion professionnelle de ses membres. Même l’œuvre d’art centrale de la bibliothèque a été réalisée par James Kennedy, un artiste québécois.


Au final, entre patrimoine urbain, réinterprétation de codes brutalistes et projection durable vers l’avenir, Rainville Sangaré a su moderniser avec respect et finesse un espace fatigué grâce au potentiel créatif exceptionnel concentré dans sa première mouture, comme on polit un bijou précieux. En ravivant ses matériaux d’origine, en les réchauffant au moyen de nouvelles textures, le studio a repensé un espace entier pour qu’il convienne mieux aux réalités quotidiennes d’aujourd’hui et comble plus aisément les besoins de ses propriétaires, et ce, pour longtemps encore.



Entrepreneur | Le Pierre Renovation Ébénisterie | Bois Urbain + Hh Robinetterie [Électrostatique noire] | Ramacieri Soligo Céramique | Céragrès Béton [Ductal] | M3 Béton Comptoirs [Corian + Fénix*] | Summum Granit Parois de verre [Filtre Dichroïque] | Vitrerie VM Métal [Acier électropeint] | Rainville Sangaré Luminaires [Acier électropeint] | Rainville Sangaré + Hamster Co.

Armoires [Chêne blanc naturel] | Bois Urbain Cuisine [Chêne blanc peint noir et blanc naturel + Polymères + Acier électropeint] | Hh Peinture | Peau de tambour, Sico Électroménagers | Bosch Œuvre d’art [Bibliothèque] | James Kennedy Mobilier | Rainville Sangaré Bureau | COOP Établi Table | Kastella Poignées | Isle Industries Tablettes sur mesure | Rainville Sangaré

+ Planchers de chêne blanc massif huilé

* Le Fénix est un matériau innovant de finition extrêmement mat et opaque, soyeux au toucher, anti-traces et conçu pour des applications verticales et horizontales. Le noyau de sa structure est composé de papier (à 60 %) imprégné de résines thermodurcissables. Son revêtement externe est traité avec des résines acryliques durcies et fixées par un procédé de traitement par faisceau d’électrons. [Source | FenixForInteriors.com ]


 

RAINVILLE SANGARÉ

174a, rue Bernard Ouest

Montréal (Qc)

H2T 2K2

T. 514 289-6146


info@rainville-sangare.com

Rainville-Sangare.com


Sur Instagram @rainvillesangare

Sur Facebook @rainvillesangare


Consultez la fiche complète de RAINVILLE SANGARÉ

dans notre répertoire.


 

Téléchargez gratuitement le numéro 03 Download Issue 03 for free



992 vues0 commentaire