HABITAT 67 | SAFDIE ARCHITECTS

ÉTERNEL DEPUIS 1967

LIGNE 04 | SUR LA LIGNE DU TEMPS | ÉTÉ 2021

Photos | Jon Evans + Safdie Architecte + Jerry Spearman + Timothy Hursley + Sam Tata + Paul-Henri Talbot [Bibliothèque et Archives du Québec]

Texte | Léonie Hottote

 
 

Architecte | Moshe Safdie

Localisation | Montréal, Qc Réalisation | De 1965 à 1970 Superficie | 238 000 pi2 / 22160 m2 Nombre d’étages | 12 Budget | 17 M$

Perché dans le secteur de Cité-du-Havre, une péninsule artificielle entre le Vieux-Port de Montréal et le fleuve Saint-Laurent, Habitat 67 prend, depuis plus d’un demi-siècle, des airs de monument historique. En plus d’être une icône de la ville, cette prouesse architecturale est reconnue dans le monde entier. Bâtiment hybride, à la fois immeuble résidentiel et petit village utopique, Habitat 67 est l’œuvre de Moshe Safdie, qui l’a conçu alors qu’il était étudiant en architecture à l’Université McGill.


Expo 67 a été la première grande exposition universelle en Amérique du Nord. Elle a également été l’événement le plus important des festivités du centième anniversaire du Canada. À cette époque, l’ouverture sur le monde en pleine effervescence a orienté la thématique de l’expo vers « Terre des hommes », un titre faisant référence à l’œuvre d’Antoine de Saint-Exupéry. L’objectif de l’exposition était de mettre de l’avant l’humain et son génie créatif dans les domaines de l’architecture, du design industriel, du design graphique, des médias et de la mode. Habitat 67 s’est ainsi retrouvé à partager le site d’exposition avec d’autres bâtiments conçus par les architectes les plus prisés de l’époque.



Lors des grandes expositions universelles, il est coutume que les pavillons les plus emblématiques et témoins des progrès techniques soient conservés. Comme la tour Eiffel de l’exposition de Paris en 1889 ou le Crystal Palace de la toute première exposition de Londres en 1851, Habitat 67 a survécu à la fermeture du site. D’abord loué par le gouvernement fédéral, le projet est devenu une copropriété d’habitation au milieu des années 1980.


Durant l’exposition universelle, l’appartement le plus haut offrait une vue sur l’ensemble du site; pour les organisateurs, il s’agissait donc d’un lieu de prédilection pour assurer la sécurité de l’endroit. Après avoir subi certaines modifications au cours des années, à la fin de 2017, cet appartement a été entièrement remis à son état d’origine. Il appartient aujourd’hui à nul autre que son concepteur.



Construit selon les idéologies du projet de thèse de Safdie, Habitat 67 cherchait à devenir une dichotomie pour un projet immobilier à haute densité cumulant les avantages de la maison individuelle privée. Cette réflexion tentait de répondre aux problèmes d’étalement urbain observable depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Cohabitant avec les modules, les passerelles, les rues piétonnes, les terrasses suspendues, les espaces aériens et les grandes esplanades extérieurs d’Habitat 67 proposent un hybride entre la vie à la ville et une sensation de celle à la campagne.



La gigantesque sculpture qu’est Habitat 67 a été conçue sur le principe d’un module unique, préfabriqué et répété. Les 354 modules en béton armé fabriqués dans une usine à proximité ont été positionnés de manière à créer 158 appartements en 15 typologies de logement différentes. Chaque unité d’habitation comprend d’un à cinq modules, d’une à quatre chambres et offre une vue sur trois côtés. L’utilisation du module préfabriqué dans le projet était une exploration des méthodes de réduction des coûts de construction. En plus de la structure extérieure bâtie selon le principe de préfabrication, chaque salle de bain était également constituée d’une capsule entièrement construite avant son arrivée sur le site.



Ces différentes approches de préfabrication insufflant une nouvelle proposition de la conception de logements haute densité ont permis à Moshe Safdie de rayonner par la suite à l’international.

En 2009, Habitat 67 est devenu le premier édifice moderne à être classé dans le répertoire du patrimoine culturel du Québec. Son statut s’appuie autant sur sa valeur historique dans le cadre d’Expo 67 que sur ses prouesses architecturales. Et comme la meilleure façon d’en découvrir davantage sur un tel projet est de l’explorer, la société d’Habitat 67 propose des visites guidées sur place (hors contexte pandémique) d’une durée approximative de 90 minutes.


 

SAFDIE ARCHITECTS


SafdieArchitects.com


Sur Instagram @safdiearchitects


-


Habitat67.com


 

Téléchargez gratuitement le numéro 04 Download Issue 04 for free









385 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout