• Magazine Ligne

STUDIO-BOUTIQUE | MILJOURS

Mis à jour : mai 13

Objets et valeurs

LIGNE 02 | BOUTIQUES | ÉTÉ 2020

Texte | Mathieu Jacques Bourgault

Photos | Phil Bernard + Ariane Paulin

Source | Miljours

Marie-Anne Miljours a fait des études en design de vêtement, puis travaillé dans l’industrie de la mode à Montréal et New York. Mais elle s’est vite rendu compte que l’univers de l’accessoire lui parlait davantage que celui de la confection de vêtements. En 2014, à son retour de New York, elle a lancé son entreprise d’accessoires fabriqués à partir de cuir tanné végétal. Pigiste pour d’autres grandes entreprises, elle développait parallèlement la sienne. C’est en 2018 que son rêve d’ouvrir une boutique a commencé à prendre forme, puis un an plus tard, elle trouvait un charmant local sur la rue Beaubien Est, à deux pas de la station de métro.



Dès qu’on entre chez Miljours, on s’y sent bien. « Daniel Finkelstein, de Finkel, est le cerveau derrière l’aménagement de la boutique. C’est lui qui m’a proposé de travailler avec du chêne blanc et de la pierre de travertin. C’est lui qui a conceptualisé l’espace, en plus de fabriquer lui-même la majorité du mobilier. Si la boutique est aussi chaleureuse et qu’elle me ressemble, c’est grâce à lui », raconte la jeune propriétaire.

Le décor, avec ses tuiles hexagonales dans les tons de gris chaud, les luminaires modernes de Lambert & Fils, le comptoir-caisse et les étagères, tous en rondeurs, habillés de lambris de bois doux et recouverts de pierre, les miroirs, la brique brute, les produits triés sur le volet, les illustrations poétiques... Tout émerveille et attise les sens.


« En 2017, j’ai modifié mon modèle d’affaires. Je suis passée d’un modèle plus traditionnel de distribution à la vente directe seulement, sans intermédiaire. Avoir un contact privilégié avec ma clientèle est très important pour moi. Ça m’allume ! Par contre, une fois mon modèle d’affaires modifié, je ne pouvais présenter mes produits que dans les marchés de créateurs ou en ligne. Étant donné que mes produits sont d’une certaine gamme, on les achète rarement spontanément ; je sentais donc que je devais pouvoir être proche de mon client 100 % du temps. L’idée m’est alors venue tout naturellement d’ouvrir une boutique pignon sur rue, afin de pouvoir pré- senter mes produits et mon processus créatif, puisque je comptais y aménager également mon studio. Je m’imaginais aussi présenter des produits coup de cœur, partageant mes valeurs d’écoresponsabilité. Enfin, en octobre 2019, mon rêve a pris forme. Aujourd’hui, en plus de me procurer un espace de fabrication merveilleux, la boutique offre mes produits et ceux de plus d’une cinquantaine de créateurs de divers milieux, comme la joaillerie, la parfumerie, les cosmétiques, la décoration... Et bientôt la mode ! »


Ligne | Selon vous, qu’est-ce qui rend un objet particulier ou précieux ?


Marie-Anne Miljours | Son processus de fabrication et l’artisan qui est derrière.


L. | Pourquoi opter pour des objets qui vont au-delà de la fonction ?


M.-A. M. | Durant mes études, j’ai pu observer l’impact négatif qu’a la mode sur l’environnement ; ça m’a donné envie de faire une différence et de m’impliquer dans le mouvement écoresponsable. Ce qu’on trouvait sur le marché à l’époque, c’était surtout du « patchwork ». L’écoresponsabilité n’avait pas une très belle image. J’en fais ma mission d’inverser la tendance. Quand on regarde mes produits, on se dit d’abord qu’ils sont beaux ; ensuite, on apprend qu’ils sont écoresponsables, qu’ils sont vecteurs de valeurs sociales, puis qu’ils sont fonctionnels. On a tendance à penser que le beau est futile, mais il peut aussi être utile, fonctionnel, écoresponsable et bien fait ! On tombe amoureux d’un produit d’abord parce qu’on le trouve beau ; c’est par la suite qu’on s’attache à sa fonctionnalité, son efficacité ou parce qu’il correspond aux valeurs qui nous tiennent à cœur.


L. | Quel objet en vente chez Miljours n’avez-vous pas pu vous empêcher de vous procurer personnellement ?


M.-A. M. | J’ai une fascination pour les brosses et j’ai découvert un bon fournisseur en Allemagne. À la boutique, nous vendons des brosses pour le cuir, mais aussi pour les cheveux et le visage, des peignes en bois et en corne. Je me suis procuré des peignes, que j’adore. Je trouve les peignes tellement élégants ! J’aime beaucoup les produits de beauté, ainsi que les huiles, les savons... Il va sans dire que je porte aussi fièrement tous mes sacs !


L. | Quelles sont les marques et créateurs que vous affectionnez particulièrement ?


M.-A. M. | Les créateurs d’Abel, pour leur innovation dans le domaine du parfum ; Samantha-Tara Mainville, de Heiloom Hats, pour sa créativité ; et Mie Kim, de Mie Ceramics, pour sa technique et son sens de l’esthétisme.


L. | Y a-t-il un objet dans votre vie qui n’a pas de prix à vos yeux ?


M.-A. M. | Mes chaussures.


L. | Être minimaliste et aimer les objets, c’est possible ?


M.-A. M. | Oui, il suffit d’en posséder peu, mais de bien les choisir.

TROIS ARTISANS À DÉCOUVRIR CHEZ MILJOURS



ABEL

Parfums, Nouvelle-Zélande

La fondatrice d’Abel Odor est une ancienne vigneronne qui a créé sa propre gamme de parfums parce qu’elle n’en trouvait pas sur le marché qui étaient à la fois écoresponsables, sans parabènes et sans phtalate. Elle s’est associée à un maître parfumeur brésilien pour concevoir des fragrances unisexes intemporelles. Les préférées de Marie-Anne Miljours : Green Cedar et Nurture.

AbelOdor.com





BRAND & IRON

Chandelles, Vancouver

« Il s’agit d’une fonderie de chandelles de soya établie à Vancouver. Notre boutique est constamment parfumée du mélange des six odeurs que nous avons sur le plancher, et les compliments fusent ! »

BrandAndIron.com










MIE CERAMICS

Céramique, Montréal

La démarche de Mie Kim, une céramiste montréa- laise d’origine coréenne, est très organique. Elle crée des objets du quotidien à partir de matériaux locaux. On sent son mouvement, ses manipulations, dans chacune de ses créations. « J’affectionne particulièrement ses tasses à grandes hanses. »

MieCeramics.com









MILJOURS STUDIO + BOUTIQUE 426, rue Beaubien Est

Montréal (Qc)

H2S 1S3

T. 514 402-1002

Propriétaire | Marie-Anne Miljours

Ouverture | Studio, 2014 + Boutique, 2019


Miljours.studio


Sur Instagram @miljours.studio

Sur Facebook @miljours.studio

Téléchargez gratuitement le numéro 03

Download Issue 03 for free


96 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout