top of page

ATELIER PIERRE THIBAULT: TERRITOIRES ET PAYSAGES | GALERIE D’ARCHITECTURE À PARIS

Dernière mise à jour : 12 août 2023

L’ARCHITECTURE ET SON CONTEXTE

INTERLIGNE | ARCHITECTURE | AVRIL 2023

Texte | Communiqué [via V2com Newswire]

Images | Atelier Pierre Thibault + Alain Laforest + Maxime Brouillet + Pierre-Ulric Gagné

Vidéo | Atelier Pierre Thibault + Denys Arcand

 

Pavillon Saint-Laurent (2022), Baie-Saint-Paul, Charlevoix.

 

Présentée à la Galerie d’architecture à Paris depuis 15 avril et jusqu'au 27 mai 2023, l'exposition Territoires et paysages de l’Atelier Pierre Thibault est une réflexion ouverte sur les relations entre l’architecture et son milieu. Dessins, maquettes, livres, carnets de croquis et objets se côtoient librement dans l’espace, créant une constellation architecturale interrogeant les différents rapports entre les projets d’architecture, les sites d’implantation, les contextes culturels et naturels.


« Fleuve, forêt, lac, champs et ville : ce sont des territoires confrontés à des écarts climatiques impressionnants qui nous obligent déjà à être créatifs. La nature est pour moi une source d’inspiration renouvelée et un grand professeur », souligne Pierre Thibault.


Résidence Le Lupin (2014), Rivière-du-Loup, Bas Saint-Laurent.


Scénarisée en plusieurs tables rappelant l’esprit d’un atelier de création ouvert, l’exposition invite le public à déambuler de manière littérale et figurée dans le territoire québécois, découvrant l’imaginaire architectural et paysager qui le compose. Pour ce faire, une vingtaine de projets conçus par l’Atelier Pierre Thibault depuis sa création en 1988 y sont présentés, allant des installations éphémères à d’ambitieux projets institutionnels, en passant par des projets résidentiels. Les visiteurs auront ainsi la chance de goûter au silence qui berce les moines cisterciens dans leur abbaye à Saint-Jean-de-Matha; d’imaginer le grondement impressionnant des chutes qui enveloppe le belvédère de la centrale hydroélectrique de Val-Jalbert; de découvrir la beauté à la fois fragile et puissante des berges du fleuve Saint-Laurent et des installations éphémères qui l’habitent; et de plonger dans les verts vibrants de la forêt québécoise, entre autres.


Exposition Territoires et paysages de l’Atelier Pierre Thibault.


« J’ai toujours aimé explorer des territoires. Depuis ma première installation architecturale et paysagère réalisée au Jardin des Tuileries, je continue à dessiner des projets minimalistes que je dépose tel un acupuncteur dans des paysages singuliers pour amener à les voir autrement et à imaginer leur avenir », précise Pierre Thibault.


Abbaye Val Notre-Dame (2009), Lanaudière.

Résidence Maison du Cap (2021), Beaupré, Charlevoix.

Belvédère de la centrale hydro-électrique de Val-Jalbert (2015), Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Résidence La Grande percée (2017), Nouveau-Brunswick.


Fondé en 1988 par l’architecte Pierre Thibault, l’Atelier Pierre Thibault utilise le pouvoir unique de transformation des saisons pour créer des lieux captant avec acuité des moments singuliers : la lumière intense de l’hiver sur la neige, l’exubérance des couleurs de l’été indien, la douceur de l’été ou encore l’explosion printanière de la nature. Tous les sens sont sollicités pour vivre les espaces de l’architecte, chaque projet étant l’occasion de créer un récit particulier qui fait dialoguer les paysages et les humains qui les habitent. L’Atelier Pierre Thibault a récemment complété d’importants projets comme le nouveau pavillon du Collège Durocher à Saint-Lambert et le Collège Ste-Anne à Montréal.


Au fil de sa carrière, Pierre Thibault a contribué à faire de l’architecture un sujet d’intérêt public au Québec et ailleurs, en participant à plusieurs documentaires, publications, groupes de réflexion et films. Il a entre autres co-signé avec François Cardinal le livre Et si la beauté rendait heureux, publié aux éditions La Presse, et figure dans une dizaine de documentaires accessibles sur le site de la Fabrique Culturelle de Télé-Québec. Les projets de l’Atelier Pierre Thibault ont également inspiré le réalisateur Denys Arcand, qui en a présenté certains dans son long métrage, Le règne de la beauté.


Croquis réalisé pour la Fondation Grantham pour l’art et l'environnement (2019), Saint-Edmond-de-Grantham, Centre du Québec. | Plus de 50 maquettes sont présentées dans l'exposition Territoires et paysages ont été transportées avec succès à Paris. | Maquette de La Véranda, une installation pour les Jardins de Métis réalisée en 2021. | Croquis de la Résidence Les Abouts (2005), Saint-Edmond-de-Grantham, Centre du Québec.


L’architecte participe depuis plusieurs années à un grand chantier visant à redéfinir l’architecture scolaire au Québec pour favoriser l’apprentissage et la réussite éducative, en tant que membre fondateur et membre du CA du Lab-École, un organisme sans but lucratif qui vise à rassembler une expertise multidisciplinaire pour concevoir l'environnement des écoles de demain.


Il est professeur à l’École d’architecture de l’Université Laval, en plus d’avoir été professeur invité à plusieurs endroits, notamment au Massachusetts Institute of Technology (États-Unis), à l’École d’architecture de Nancy (France) et à l’École des hautes études appliquées de Genève (Suisse).


« Pierre Thibault est un amoureux des paysages des régions françaises; il a tissé des liens d’amitié avec les communautés des écoles d’architecture les plus prestigieuses de France, notamment à Bordeaux, Lyon, Montpellier, Grenoble, Paris-Belleville et en Bretagne », ajoute Gian Mauro Maurizio, directeur et co-fondateur de la Galerie d’architecture à Paris.


Ce film présente des extraits du film «Le règne de la beauté» du cinéaste québécois de renommée internationale Denys Arcand. Ces extraits mettent l'emphase sur le processus créatif architectural tel que prôné par l'Atelier Pierre Thibault.


La Galerie d’Architecture est un espace d’exposition dédié à l’architecture contemporaine internationale. Située dans le quartier du Marais à Paris, la galerie offre à ses nombreux visiteurs un espace vivant, qui change d’atmosphère au rythme des diverses expositions. Depuis son inauguration en 1999, la galerie soutient et diffuse la création architecturale actuelle, en alternant la production de la jeune génération avec celle d’architectes, paysagistes ou designers confirmés du monde entier.


Jardin des Tuileries - Installation rappelant le paysage québécois réalisée dans le cadre du printemps du Québec à Paris en 1999. | L'équipe de l'Atelier Pierre Thibault dans La Véranda, une installation pour les Jardins de Métis réalisée en 2021.

 

EXPOSITION

« TERRITOIRES ET PAYSAGES »

Jusqu'au 27 mai 2023

À la Galerie d’architecture de Paris


ATELIER PIERRE THIBAULT

373, rue Saint-Jean

Québec (Qc)

G1R 1N8

T. 418 694-1377



Sur Instagram @atelierpierrethibault

+




615 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page