• Magazine Ligne

Comme un village

GRAND MARCHÉ DE QUÉBEC | BISSON ASSOCIÉS + ATELIER PIERRE THIBAULT

LIGNE 02 | ARCHITECTURE | ÉTÉ 2020

Texte | Dave Richard

Photos | Maxime Brouillet

Type de projet | Rénovation, modification, reconversion

Superficie | 75917 pi2 / 7053 m2 Études | 18 mois Durée des travaux | 23 mois Bâti d’origine | 1923 Année de réalisation | 2019 Entrepreneur [Phase 1] | Construction-Citadelle.com

Entrepreneur [Phase 2] | CRA2000.com Ingénierie | WSP.com + EMS-ing.com Structure de bois | StructureFusion.com

Aménagement paysager | FoliaDesign.ca


Situé dans l’édifice accueillant autrefois le Pavillon du commerce d’ExpoCité, le Grand Marché de Québec se révèle aujourd’hui une destination culinaire unique, un lieu rassembleur et porteur des valeurs de la Ville de Québec. Face à un défi de taille, l’équipe d’architectes composée de Bisson Associés et l’Atelier Pierre Thibault ont allié leurs forces pour élaborer une stratégie de rénovation et de requalification de la construction existante mettant délicatement en valeur la structure d’acier, les plafonds de bois et les murs de briques d’origine.



Conçu comme un espace invitant, innovant et humain, le concept du projet s’inspire de la construction des villages: un amalgame de petits bâtiments installés le long d’un système de rues principales et secondaires. Ici, une allée centrale organise l’ensemble et dessert des allées secondaires perpendiculaires. L’usage astucieux de puits de lumière et de fenêtres orientées face au sud inonde le lieu d’une lumière naturelle abondante.

Ce concept d’organisation axiale, simple et efficace, permet de faciliter le repérage à l’intérieur du marché, tout en créant de multiples lieux de rencontre et en assurant une circulation fluide et harmonieuse. Une grande place centrale, composée de jardins plantés d’arbres et de végétaux soigneusement choisis ainsi que d’un large gradin de panneaux lamellés-collés, crée un lieu de rencontre informel et incarne parfaitement l’esprit du marché. Imaginé comme un tiers-lieu, le marché regroupe des commerces et kiosques de différents formats: les marchands permanents se trouvent dans des kiosques à l’intérieur de la grande allée centrale ou en périphérie de cette dernière, dans des volumes en bois rappelant des maisons.


Les marchands saisonniers profitent quant à eux de l’accès direct aux façades extérieures et sont organisés dans de vastes étals perpendiculaires à l’axe de circulation central. L’alternance des gabarits des constructions accueillant les marchands bonifie l’expérience piétonne et le parcours de la clientèle. Afin de mettre en valeur les produits locaux et créer une architecture biophilique bénéfique aux utilisateurs, bois, le blanc, la lumière naturelle et la végétation ont été mis à l’honneur.


Le mandat de conception exigeait une modification importante de l’infrastructure du bâtiment. La nouvelle structure devait reposer sur plus de 500 pieux vissés, têtes de pieux et longrines pour répondre aux exigences parasismiques actuelles sur un site très difficile.

La mécanique du bâtiment devait aussi être adaptée aux besoins importants et simultanés de ces différents types d’usagers; il a fallût installer un nouveau système de hottes, des unités de compensation et une quantité importante d’équipements en tous genres.


La végétation intégrée dans plusieurs fosses intérieures de plantation et le désir d’augmenter au maximum la luminosité du lieu ont en plus nécessité l’insertion de huit immenses puits de lumière dans la structure presque centenaire. Naturellement, sur le plan spatial, il fallait avant tout rendre possible la cohabitation sous un même toît de plusieurs types de marchands plus ou moins permanents, et donc développer des systèmes complémentaires permettant de les accueillir et d’adapter les installations à leurs différents besoins.

L’aménagement des kiosques centraux était particulièrement important puisque ceux-ci sont visibles depuis les deux entrées et qu’ils meublent l’ensemble de l’allée principale. Suite à de nombreux essais de typologie, c’est la forme triangulaire qui fut retenue. À la fois simple et présentant l’avantage de n’avoir ni devant, ni derrière, celle-ci rend le kiosque attirant, peu importe le sens d’arrivée des clients. Au-delà du canevas de bois, de céramique carrée blanche et d’acier blanc créant la cohérence de l’ensemble, chaque commerçant était invité à personnaliser son espace selon plusieurs options.



Au total, plus de 1700 panneaux de CLT (bois lamellé-croisé) ont été nécessaires pour aménager l’intérieur du Grand Marché. L’omniprésence du bois confère d’ailleurs à l’espace des qualités biophiliques et une ambiance chaleureuse et accueillante. Le panneaux de CLT ont été réalisés à l’aide de techniques avancées de fabrication numérique combinées à l’expertise d’artisans menuisiers. La forme organique et fluide des gradins de la place publique centrale a été rendue possible par leur construction entièrement constituée de bois et recouverte d’une finition de panneaux lamellés-collés.

Le Grand Marché de Québec n’est pas simplement un site commercial, c’est avant tout un point de rassemblement, mais aussi un site de production, de transformation, de distribution, de consommation et un lieu de soutien. 15 cuisines commerciales y ont été aménagées, ainsi qu’un système Solucycle de gestion des matières résiduelles permettant d’acheminer les matières organiques au Centre de Biométhanisation de l’agglomération de Québec. L’Institut sur la Nutrition et les Aliments Fonctionnels (INAF) a pour sa part implanté un système d’aquaponie à des fins de recherche et de formation: le grand public, les apprentis-cuisiniers de la Tablée des Chefs de même que les entrepreneurs de l’incubateur d’entreprises alimentaires Mycélium peuvent ainsi en profiter, célébrer, promouvoir et faire évoluer l’industrie agroalimentaire locale.



Aux détours des multiples kiosques, commerces et autres étalages du Grand Marché, de petits renards métalliques pointent leur nez et d’immenses têtes-de-violon vert vif jaillissent soudainement du sol. Comment vivent les renards dans la clairière laurentienne, une oeuvre fantaisiste des artistes Isabelle Demers et Fanny Mesnard, assoit ainsi la vocation du lieu et met en valeur la nature et la végétation d’ici. « Notre proposition met en scène une plante comestible et un mammifère qui caractérisent la forêt mixte laurentienne, tout en symbolisant la cuisine et la culture maraîchère d’ici et les valeurs de solidarité familiale et communautaire », expliquent les artistes.



Haute de 20 pieds, cette sculpture imposante d’aluminium est à la fois accessible et rassembleuse. Pouvant être admirée à partir du rez-de-chaussée, des gradins, des passerelles et de l’étage, les spectateurs peuvent contempler de différents points de vue les renards miniatures dispersés sur les tiges, sous un puits de lumière éblouissant vers lequel ces dernières semblent irrésistiblement attirées. Poétique!


LE GRAND MARCHÉ DE QUÉBEC 250, section M, boulevard Wilfrid-Hamel

Québec (Qc)

G1L 5A7

legrandmarchedequebec.com

BISSON ASSOCIÉS

465, avenue Marconi

Québec (Qc)

G1N 4A6

T. 418 688-0700

ba@bissonassocies.com

bissonassocies.com


+


ATELIER PIERRE THIBAULT

373, rue Saint-Jean

Québec (Qc)

G1R 1N8

T. 418 694-1377

atelier@pthibault.com

pthibault.com

Téléchargez gratuitement le numéro 02

Download Issue 02 for free

58 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout