PROJET BOIS-BOÎTE | MOA

Dernière mise à jour : 22 mai

BOÎTE À SURPRISES

LIGNE 03 | ARCHITECTURE | HIVER 2020

Photos | Raphaël Thibodeau

Texte | Dave Richard

 
 

Localisation | Montréal, Qc

Type de projet | Rénovation + Ajout d'une mezzanine

Réalisation | 2018-2019

Bâti d'origine | Début du XXI siècle

Conception | 9 mois

Travaux | 9 mois

Superficie | 1400 pi2 / 130 m2

Budget approximatif | $$


Un couple nouvellement propriétaire d’un duplex du quartier Rosemont-La-Petite-Patrie, à Montréal, a fait appel à MOA pour transformer son immeuble en résidence de type bigénérationnel. N’ayant pas été rénovée depuis longtemps, la bâtisse nécessitait des travaux importants. Le projet : concevoir un agrandissement de l’appartement du deuxième étage où le couple pourrait vivre et travailler, permettant du même coup l’aménagement d’un nid douillet au rez-de-chaussée pour la mère de la cliente. Le défi : prévoir l’espace éventuellement nécessaire pour accueillir plusieurs enfants !


Dès le départ, il était clair qu’il fallait reconfigurer les espaces existants du deuxième étage très mal organisés. Tout a donc été repensé : deux chambres ont été placées du côté de la rue, offrant une orientation nord plus propice à des espaces de nuit. Les pièces de vie, quant à elles, ont été regroupées du côté de la cour arrière, orientée au sud, avec la cuisine, qui en est devenue le cœur.



Par la suite, pour répondre au besoin d’espace supplémentaire, la solution proposée par MOA a été d’insérer au deuxième étage une mezzanine, en contraste avec les caractéristiques intérieures du duplex datant du début du XXe siècle. L’équipe a donc cru bon d’installer un dialogue entre les murs lisses, les proportions étroites, les ouvertures verticales du deuxième étage et le volume ouvert ajouté de la « boîte en bois » texturée et largement fenestrée.



Conçue comme une pièce flexible et multifonctionnelle, la mezzanine sert principalement de bureau aux propriétaires – qui télétravaillent –, mais se convertit facilement en chambre/suite pour amis grâce à un sofa-lit et à une petite salle de bain attenante. Le couple prévoit même en faire éventuellement sa chambre, une fois que les enfants occuperont les deux chambres du deuxième étage. La mezzanine permet finalement aux occupants d’accéder à une terrasse sur le toit par une grande baie vitrée. Cette terrasse offre une vue très dégagée des toits et arbres environnants, tableau variant au fil des saisons. Pour encadrer l’ouverture, une marquise en acier a été créée. Bien qu’elle protège la mezzanine des rayons solaires excessifs en été, celle-ci laisse entrer une lumière abondante qui se diffuse largement jusqu’à l’étage en contrebas. Comme dans la mezzanine, les faces intérieures de la marquise ont été recouvertes de contreplaqué, prolongeant l’espace en brouillant la frontière intérieure-extérieure.

« Nous utilisons beaucoup le contreplaqué – et le bois, sous plusieurs de ses formes – dans les projets que nous réalisons », explique Catherine Milanese, de MOA. « En plus d’être un matériau d’une grande qualité esthétique, il représente, selon nous, la ressource la plus locale et la plus renouvelable du territoire québécois. »


Prédominant dans ce projet, le bois y est utilisé à la fois comme matériau structurel et comme matériau de finition. Graphique et poétique, le contreplaqué apporte une dimension émotionnelle, avec ses altérations, ses nœuds et son veinage très présents. Sur le plan imaginaire, il se veut aussi un reflet de l’expression identitaire architecturale québécoise.


Le nouveau volume a aussi permis à MOA d’améliorer l’apport de lumière naturelle dans toute la résidence, un autre aspect essentiel du travail architectural de l’agence. Mariée au bois, la lumière procure un précieux bien-être et aide également à mieux traverser l’hiver montréalais qui, bien que très long, est généralement très ensoleillé.



L’implantation de la mezzanine s’est avérée l’une des principales contraintes auxquelles l’équipe a dû faire face durant la conception du projet, puisqu’elle était régie par des exigences règlementaires municipales contraignantes en termes de retrait des façades avant et arrière, ainsi que de hauteur maximale permise par le zonage. Le volume a donc dû être inséré dans l’épaisseur du toit existant pour répondre à ces obligations. C’est finalement ce qui aura guidé le concept du projet : encastrer une boîte en bois à même le plafond du deuxième étage, tout en permettant d’en lire l’incrustation.



« Le résultat est très satisfaisant, conclut Catherine Milanese. Il répond aux besoins de nos clients sur le plan de l’organisation des espaces grâce, entre autres, au mobilier qui a été créé pour eux. Leur nouveau cadre de vie leur plaît et leur correspond. Nous croyons d’ailleurs qu’il est crucial qu’un lieu reflète le mode de vie de ses occupants. La cliente travaillant dans le domaine du design, il était également très important de porter une attention particulière aux matières – que nous avons choisies avec soin – et aux détails. Les travaux réalisés par l’équipe de MOCO ont été exécutés avec une grande précision. La cerise sur le gâteau : le budget a été respecté, ce qui est plutôt rare en rénovation ! »


« L’un des aspects essentiels de notre approche architecturale est la notion de nordicité, qui nécessite une réponse appropriée au climat québécois. Nous privilégions par exemple une sélection de matériaux locaux et durables, dont le bois, et nous soucions particulièrement de la performance thermique de l’enveloppe de chacune de nos constructions – dans ce cas-ci, celle de la mezzanine. »


Entrepreneur | MO Construction Revêtement extérieur [parement d’acier MS3 gris métallique] | MAC Metal Architectural Portes et fenêtres | Fenergic + Fenêtres Élite + Alumilex

Robinetterie | Align noir, Moen Céramique | SLAB noire, Céragrès Comptoirs [cuisine] | Quartz Ceasarstone JetBlack, Italbec

Poignées [cuisine] | Bend, par Isle Industrie [Rainville Sangaré]

+ Planchers du deuxième étage en érable + Plancher, murs et plafond de la mezzanine en contreplaqué de sapin verni clair + Limons, marches et contre-marches de l’escalier en contreplaqué de sapin verni clair + Garde-corps de l’escalier en acier peint noir + Caissons des armoires de cuisine en mélamine sans formaldehyde + Panneaux de finition des armoires de cuisine en contreplaqué de sapin verni clair ou laqué noir + Mobilier de salle de bain en contreplaqué de sapin verni clair ou laqué noir.


 

MOA (MAÎTRISE D'OEUVRE ARCHITECTURE)

76A, ave Mozart Ouest

Montréal (Qc)

H2S 1C4

T. 514 303-1877


info@moarchitecture.ca

moarchitecture.ca


Sur Instagram @moa_architectes

Sur Facebook @moa.archi


Consultez la fiche complète de MOA

dans notre répertoire.


 

Téléchargez gratuitement le numéro 03 Download Issue 03 for free



271 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout