top of page

JEAN-FRANÇOIS ROY

RELIEFS ET LUMIÈRE

LIGNE 09 | ART | HIVER 2023

Texte | Claire-Marine Beha

Photos | Jean-Sébastien Trudel + Patrick Deslandes + Jean-François Roy

 
A photograph of a topographical map with a unique folded design that creates a three-dimensional effect of the terrain. The map features vibrant colors to distinguish different elevations and geographic features, and the folds accentuate mountain ranges and valleys, adding a sculptural quality to the representation.
 

À la frontière entre design, architecture, sculpture et dessin se trouvent les pliages

géométriques de Jean-François Roy. L’artiste donne vie au papier et révèle toute sa force narrative à travers la relation qui se crée entre ses reliefs et la lumière.


A man stands smiling with his arms crossed in front of a collection of framed artworks. The artworks feature a collage or manipulation technique that gives them a fragmented, multidimensional appearance. The man is casually dressed in black with subtle hints of color, and the overall setting suggests an art gallery or exhibition space.

Architecte de métier, Jean-François Roy se passionne pour les arts visuels depuis toujours. Ce sont ses recherches lors de sa maîtrise à l’École de design de l’UQAM, diplôme qu’il obtient en 2015, qui ont été l’élément déclencheur de sa carrière artistique. Il y avait alors amorcé son exploration des pliages géométriques et leur potentiel d’adaptation à l’échelle

architecturale.


« À l’époque, j’ai fait la rencontre de Joel Lemire, professeur d’architecture au MIT, qui est devenu un mentor. C’est lui qui m’a dirigé vers l’origami géométrique et qui m’a enseigné que l’origami est comme l’apprentissage d’un langage, et qu’éventuellement, on est capable de produire notre propre syntaxe, nos propres phrases. »


This image showcases three dimensional pieces of art, each representing a different section of a folded map. The artwork is displayed against a dark background which contrasts with the brightly colored maps. Each piece is lit in a way that highlights the intricate folds and shapes, creating a sense of depth and contour.
An image of a folded piece of grid paper, creating a series of peaks and valleys. The fold pattern resembles a zigzag or accordion style, with the paper's lines adding to the geometric aesthetic. This simplistic yet meticulous origami work demonstrates the potential for transforming a flat sheet into a structured, three-dimensional object.

Depuis, en plus d’enseigner l’architecture, Jean-François Roy poursuit ses réflexions en réalisant des sculptures de toutes tailles, des bas-reliefs, des installations et des œuvres sur papier. En transformant une surface plane en forme tridimensionnelle, c’est toute une gamme d’émotions qu’il parvient à générer. Tel un bâtiment, la figure érigée se raconte à travers ses angles, ses répétitions, son abstraction, son interaction avec le contexte et nous captive parfois par sa symétrie, parfois au contraire par sa structure atypique et surprenante.


L’intérêt du pli réside dans le fait qu’il rend visible et tangible la manipulation de l’artiste. Pour ce dernier, il s’agit véritablement d’une forme de calligraphie géométrique capable d’engendrer un univers ayant sa propre logique.


« L’ondulation induite par le pli introduit une rythmique unique qui à son tour procure une variation lumineuse pleine de nuances, explique-t-il. Au fur et à mesure que j’approfondis ce langage, j’élargis mon répertoire et augmente mon vocabulaire. En le questionnant sans cesse, de nouvelles formes et compositions inusitées prennent vie sous mes yeux. »


A close-up photograph of a red circular paper sculpture with a concentric circular design. The paper has been meticulously folded to create a series of triangular peaks and valleys that spiral towards the center, giving it a three-dimensional, geometric appearance.

C’est aussi la flexibilité de la matière qui plaît à Jean-François Roy. Capable de se mouvoir et d’évoluer au gré de la lumière de manière subtile, mais palpable, le papier « crée des œuvres dont le caractère invraisemblable révèle la tension inhérente entre force et fragilité », estime le sculpteur. Ainsi, dans son travail, le papier transcende son rôle de support pour devenir à la fois objet et sujet de création.


This is a photograph of a folded paper artwork with a blue-toned photographic print. The paper is folded in a complex, angular pattern that creates a fragmented view of the image, resembling crystalline forms or a faceted jewel, with light and shadow playing across the surface to enhance the three-dimensional effect.

La matière, loin d’être inerte, réagit aux contraintes du pliage. C’est sans doute pour cela qu’une grande poésie émane de ses compositions a priori plutôt cartésiennes. Même ses sculptures monochromes les plus minimalistes possèdent une certaine complexité et un fort pouvoir d’attraction.


An art gallery interior featuring a large, abstract, geometric metal sculpture in the foreground on a white pedestal. The sculpture consists of interlocking angular shapes creating a dynamic form. The background wall displays a series of smaller framed artworks, each showing a different abstract folded paper design.
A side-angle view of a gallery wall with a sequence of framed artworks, each presenting a complex folded paper design against a photographic print. The shadows cast by the folded elements add depth and texture, giving each artwork a three-dimensional quality.

L’artiste ajoute parfois une dimension supplémentaire à ses œuvres en utilisant du papier sur lequel se trouvent du texte, des photos, des motifs, voire en brodant directement sur l’œuvre. Cette dernière technique est selon lui une manière de multiplier les niveaux de lecture grâce à la tension créée par la superposition des lignes de la broderie à celles des plis de la matière.


Des cartes géographiques ont également été utilisées pour certaines de ses œuvres récentes. « Je voulais transformer des territoires aux silhouettes familières, proposer en quelque sorte des univers parallèles où, par exemple, le Japon se décompose en triangles aléatoires, l’Arctique et l’Antarctique émergent en motifs astérisques et l’Amérique du Sud ondule le long de la cordillère des Andes, une profonde crevasse divise le Royaume-Uni, des pics vertigineux émergent de l’Atlantique et les pôles se décomposent en motifs

astérisques. »


Jean-François Roy confie qu’il accorde une attention particulière à l’organisation spatiale, allant parfois jusqu’à réaliser des maquettes de ses expositions pour s’assurer que l’expérience de visite soit harmonieuse. Son objectif ? Que les jeux de lumière qui se créent sur les sculptures offrent de nouvelles avenues d’interprétations.


Depuis deux ans, le sculpteur développe aussi son travail sur le pliage avec le métal. Depuis le 19 janvier et jusqu’au 24 mars 2024, son exposition Précaire équilibre au jardin présentée à la Maison de la culture Notre-Dame-de-Grâce – Botrel présente un corpus coloré d’œuvres en aluminium tridimensionnelles aux allures totémiques formant un jardin de sculptures atypiques.


This image features three distinct, orange paper sculptures, crafted through origami or paper folding techniques, presented on a white surface with a plain background. Each sculpture stands upright and has its unique abstract shape, resembling totemic structures with sharp angles and geometric forms. The play of light and shadows accentuates the three-dimensional aspect of each figure and the intricate folds involved in their creation.

 

Sur Instagram @monsieurjf_roy


+


PRÉCAIRE ÉQUILIBRE AU JARDIN

À La Maison de la culture Notre-Dame-de-Grâce – Botrel

Du 19 janvier au 24 mars 2024

Entrée libre


MAISON DE LA CULTURE NOTRE-DAME-DE-GRÂCE – BOTREL

3755, rue Botrel

Montréal, Qc

H4A 3G8



Sur Instagram @maisonculturendg

Sur Facebook @maisoncultureNDG

52 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page