top of page

NOUVELLE ADRESSE | GALERIE ROBERTSON ARÈS

CHANGER DE CADRE

LIGNE 10 | DANS NOTRE MIRE | ÉTÉ 2024

Texte | Claire-Marine Beha

Photos | Jean-Michael Seminaro + Hedy Yang

 

Vue de l'exposition Bombe génétique de Kriss Munya

 

À l’aube de son cinquième anniversaire, la galerie d’art contemporain Robertson Arès quitte la rue Sherbrooke et migre dans la Petite-Bourgogne, dans un espace plus spacieux et entièrement rénové ayant pignon sur rue. Cette nouvelle adresse située dans un quartier en plein essor s'inscrit dans la continuité de son évolution prometteuse et permettra à la galerie de mieux répondre à ses besoins grandissants.


« La salle principale d’exposition se trouve au rez-de-chaussée de l’immeuble. Elle est un peu plus grande que celle que nous avions précédemment et dispose de grandes fenêtres à l’avant et à l’arrière pour un maximum de lumière naturelle, dans le respect des besoins de conservation des œuvres », détaille la directrice Rachel Vincent-Clarke.



L’étage inférieur de la galerie accueille une section d’exposition secondaire, une vaste réserve pour les œuvres et un salon intime où galeristes, artistes, collectionneuses et collectionneurs pourront échanger.


« C’est notre devoir d’offrir le plus d’opportunités possible à nos artistes, exprime la directrice. Ce nouveau lieu nous permettra d’avoir une programmation encore plus complète, à l’image de nos valeurs et de la diversité des talents que nous représentons. »


Rachel Vincent-Clarke, François Arès et Emily Robertson devant des oeuvres de Karine Demers


Fondée en 2019 par Emily Robertson et François Arès, la jeune galerie a rapidement su s'imposer comme une institution incontournable de la scène artistique montréalaise. Elle représente désormais 25 artistes, émergents et établis, de calibre international (Kriss Munsya, Lino Lago, Troy Emery), incluant de nombreux talents du Québec (Karine Demers, Marie-Claude Marquis, Sébastien Gaudette), toutes et tous unis par une pratique contemporaine audacieuse, dynamique et vibrante.


À la galerie Robertson Arès, les médiums et techniques exposés sont variés et les œuvres viennent allègrement élargir les perspectives tant sur la forme, les couleurs, la sensorialité qu’à propos des sujets porteurs qu’elles abordent.


Série de vases de Hedy Yang


D’ailleurs, les expositions estivales s’annoncent palpitantes! Suite à l'exposition inaugurale de la photographe Kriss Munsya, les œuvres à la fois utilitaires et fantaisistes en céramiques de Hedy Yang et les installations immersives multitextiles de Cyndie Belhumeur seront à l’honneur. Puis du 6 juin au 6 juillet, l’Australienne Sophie Victoria présentera ses imposants tableaux aux compositions abstraites qui jouent avec la matérialité et la lumière. Enfin, une exposition collective prendra l'affiche du 11 juillet au 24 août afin de souligner les 5 ans de la galerie.


Vue des expositions À l'horizon de la céramiste Hedy Yang et Stream de l’artiste multidisciplinaire Cyndie Belhumeur

 

GALERIE ROBERTSON ARÈS

2454, rue Notre-Dame Ouest

Montréal, Qc

H3J 1N5

T. 514 657-1221



Sur Instagram @robertsonaresgallery

47 vues0 commentaire

Comments


bottom of page