top of page

LES ROCHERS | LA SHED ARCHITECTURE

Dernière mise à jour : 23 août 2023

JE VOUDRAIS VOIR LA MER

LIGNE 06 | ARCHITECTURE | ÉTÉ 2022

Photos | Maxime Brouillet

Texte | Lorène Copinet + Dave Richard

 
 

Localisation | Les Îles-de-la-Madeleine, Qc

Type de projet | Construction neuve

Réalisation | 2020

Conception | 8 mois

Travaux | 10 mois

Superficie | 1 810 pi2 / 168 m2 [Maison principale] + 1 325 pi2 / 123 m2 [Maison des invités]


À l’île du Havre Aubert, l’île la plus au sud aux Îles-de-la-Madeleine, sur la pointe ouest où l’on peut contempler les plus beaux couchers de soleil, se dressent Les Rochers. Chacune sur sa bute, ces deux maisons aux silhouettes sculpturales surplombent le territoire et s’ouvrent sur le paysage maritime, s’harmonisant aussi bien entre elles qu’à l’architecture distinctive des Îles.



En concevant une résidence pour un couple demeurant aux Îles-de-la-Madeleine ainsi qu’une résidence secondaire pour leurs invités, les architectes de La Shed Architecture proposent une vision graphique et incarnée de la maison madelinienne. S’inspirant de la typologie de la maison traditionnelle régionale, avec son toit à deux versants, les architectes la réinterprètent de façon contemporaine. Jouant avec la géométrie, ils brisent les proportions et créent des formes asymétriques, clin d’œil aux maisons des Îles dont la silhouette est déséquilibrée par le tambour, un petit volume précédant l’entrée d’un bâtiment qui agit comme un sas de dépressurisation et le protège des vents violents, du sable, de la pluie et du froid.


Cet édicule répondant au contexte climatique a été le point de départ du concept architectural du projet. La composition traditionnelle du tambour et du corps principal des bâtiments régionaux tiennent en deux volumes distincts — aux Rochers, ils ne font qu’un. La maison principale, avec sa pente abrupte à 90 degrés, est issue d’une soustraction volumétrique et assume plus nettement l’inspiration du tambour dans sa silhouette, tandis que la maison d’invités l’inclut complètement dans le prolongement du toit. Même si les lignes générales du corps des bâtiments diffèrent, les deux maisons s’harmonisent. Avec ses profils découpés, Les Rochers est à l’image des falaises entourant les Îles.


La rareté du bois aux Îles-de-la-Madeleine a eu une incidence sur l’architecture des maisons traditionnelles, qui étaient le plus souvent sobres et de petites dimensions. Les Rochers, avec leurs deux volumes simples aux façades habillées de bardeaux de cèdre, s’intègrent respectueusement au paysage en reprenant les matières et le gabarit des bâtiments qui les entourent. Conservé dans sa couleur naturelle, comme il l’était à l’origine aux Îles-de-la-Madeleine, le bardeau de cèdre fait preuve d’une belle délicatesse et d’une élégante simplicité, et devient en fin de journée la toile vierge et texturée sur laquelle viennent miroiter les couchers de soleil.



L’organisation intérieure des deux maisons a été conçue avec des principes d’aménagement semblables. Les entrées sont en retrait, avec leur porte enfoncée dans le volume du tambour afin de les protéger. Au rez-de-chaussée, l’escalier central fait office de division entre la cuisine rassembleuse et le salon contemplatif. L’architecture intérieure des deux ré- sidences est empreinte de l’esthétique des maisons de bord de mer. Si la première constitue une résidence principale, la seconde, moins isolée, est une résidence trois saisons.

La maison d’invités, avec sa structure mise à nue, son style volontairement inachevé et son plancher en pin, s’apparente à une maison de vacances qui rappelle la rusticité des cabanes de pêcheurs. La cuisine, conçue comme un atelier et dont la vue donne sur le village, est conviviale, avec sa grande table à manger. L’ambiance y est décontractée à souhait.


Légèrement plus volumineuse, la maison principale est plus raffinée, avec son plancher de béton chauffant, son élégante cuisine et sa bibliothèque insérée entre le salon et le bureau. Le design intérieur y est soigné, mais sobre. Les tonalités claires dominent et permettent au soleil de s’exprimer sur les murs, d’y créer des peintures incandescentes. La variation des nuances claires des carreaux de la salle de bain qui couvrent les murs et le plancher, ainsi que sa pose légèrement inégale, donne de la présence aux matériaux et du caractère à la pièce. Le travail des lignes y est riche et délicat ; il donne de la profondeur et de la texture aux intérieurs. Des lignes raffinées du lambris du plafond aux lignes fines et fermes du garde-corps métallique de la passerelle à l’étage qui continuent leur course sur la tranche du plancher et viennent épouser le lambris, en passant par les lignes élégantes et sensuelles de la rampe d’escalier en bois peint, les architectes créent un langage équilibré pour des intérieurs apaisants.


Autour des maisons, les terrasses épousent les courbes topographiques du terrain. Leurs formes sinueuses évoquent la rencontre entre les falaises et le sable. Comme les quais qui accueillent les bateaux, ces galeries en bois arriment le terrain à la résidence. Les trottoirs en lattes qui mènent aux maisons rappellent les passages pour traverser les dunes vers les plages.


Avec leur panorama sur 360 degrés, les bâtiments prennent des allures de refuges d’où l’on peut contempler le village, les prés, les falaises, la mer à perte de vue et les couchers de soleil grandioses. Plus qu’un lieu de vie, ce sont des observatoires de la beauté des Îles. Les ouvertures laissent entrevoir des vues à couper le souffle et renforcent l’impression de tableaux vivants.

Avec ce projet, La Shed Architecture propose une actualisation de l’architecture vernaculaire des Îles-de-la-Madeleine. Empreint de l’esprit des Maritimes, il témoigne d’une architecture incarnée et sensible à son contexte. Entre charme et simplicité, Les Rochers offrent des ambiances chaleureuses et des vues spectaculaires qui enrichissent les espaces et ceux qui les habitent.



-


MAISON PRINCIPALE


Mobilier | Design Within Reach [divan Mags Soft Low de HAY + chaises Salt de Tom Kelley] + Jamais Assez [table basse Bella de HAY] + Article [table basse en marbre + chaises vertes] + Kastella [Table à dîner + Lit + Commode] Foyer | Jøtul

Électroménagers | Fisher & Paykel Luminaire | Jamais Assez [Suspension Bell de Normann Copenhagen]


+ Tabourets de la salle à manger et table de travail vintages


MAISON DES INVITÉS

Mobilier | Ikea [Divan + Chaise vintage Jarpen de Niels Gammelgaard + Lit + Chaises de cuisine] + Goodee [Couverture tapisserie V08 de VISO] Luminaire | Structube Électroménagers | KitchenAid


+ Table à dîner sur mesure


 

LA SHED ARCHITECTURE

77, rue Duluth Est

Montréal (Qc)

H2W 1G9

T. 514 277-6897



Sur Instagram @lashedarchitecture

Sur Facebook @lashedarchitecture


Consultez la fiche complète de LA SHED ARCHITECTURE

dans notre répertoire.


 











291 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Yorumlar


bottom of page