CHALET LA PLANQUE | TERGOS ARCHITECTURE + CONSTRUCTION

Dernière mise à jour : 13 avr.

PARADIS CACHÉ

LIGNE 03 | ARCHITECTURE | HIVER 2020

Photos | Charles O’Hara + Guillaume Plamondon + TERGOS Architecture + Construction

Texte | Dave Richard

 
 

Localisation | Saint-Raymond, Qc

Type de projet | Construction neuve

Réalisation | 2017-2019

Bâti d'origine | 1987

Conception | 12 mois

Travaux | 6 mois

Superficie | 1100 pi2 / 102 m2

Budget approximatif | $$


À l’écart du monde bruyant et chaotique, à l’abri de la routine contemporaine, sur une île du lac Sept-Îles, le chalet La Planque sert de lieu de répit et de ressourcement à ses propriétaires. Isolés, ils peuvent y reprendre leur souffle et profiter de moments précieux en famille, dans un environnement sain, au cœur même de la faune et de la flore. Pour construire cette cachette rêvée, ils ont fait appel aux équipes de TERGOS Architecture + Construction.



C’est d’abord le site qui a séduit ce couple de professionnels en environnement et leurs jeunes enfants. Une fois qu’ils en ont fait l’acquisition, ils y ont campé quelques années afin de bien prendre connaissance des lieux et d’en étudier l’ensoleillement pour ainsi mieux définir leurs besoins. Situé à la pointe de l’île, le terrain offre des vues intéressantes sur environ 180 degrés. Le chalet a donc été implanté de manière à se trouver à bonne distance du voisin, au nord-ouest, et à s’ouvrir vers le sud, maximisant la vue vers le lac et favorisant l’entrée de lumière naturelle.


« L’un des défis était évidemment d’aller construire le projet sur une île. Le chantier a débuté en été, avec la belle température, mais il s’est poursuivi jusqu’en janvier ; il fallait donc briser la glace pour naviguer jusqu’au site en bateau ou s’y rendre en raquettes ! »


Conscients que l’environnement et les matériaux qui nous entourent ont un impact sur notre santé, les clients ont rapidement opté pour une construction écologique, durable et saine, avec pour objectif l’obtention d’une certification LEED, malgré l’emplacement isolé et complexe du projet.


Les contraintes de transport des matériaux, de la main-d’œuvre et des équipements ont rapidement orienté l’équipe de conception vers une installation sur piliers de béton, plutôt que vers une fondation standard. En plus de simplifier la construction, cette décision avait aussi comme avantage de réduire la quantité de béton utilisée, diminuant l’impact environnemental du projet, le béton étant un matériau énergivore. Le bâtiment se retrouve ainsi déposé dans le paysage, permettant une transformation minimale du site naturel. La forme allongée du volume sur un étage a permis à son tour la conservation de toute la végétation en direction de la pointe de l’île, assurant à la fois des ouvertures visuelles sur le lac et des vues boisées intéressantes.


La sobriété de l’architecture et sa compacité offrent entre autres une économie et une utilisation maximisée de l’espace. Les chambres, par exemple, sont de dimensions réduites, mais adéquates pour leur utilité, qui est principalement d’y dormir. Grâce à la superposition des lits des enfants, l’espace au sol est laissé libre pour le jeu.



Les espaces fonctionnels, comme l’entrée, la salle mécanique et la salle de bain, sont tous localisés à l’arrière, du côté nord, derrière un mur de contreplaqué dissimulant du rangement supplémentaire. Par sa texture et ses couleurs, ce mur réchauffe également l’aire ouverte principale qui profite d’une orientation sud et d’un apport solaire optimal. Le plafond de cette aire de vie suit aussi le profil de la toiture monopente ; cet espace jouit donc d’une belle hauteur de plafond et d’une fenestration généreuse. À l’extérieur, l’aire de vie est longée par une grande terrasse qui crée un effet de continuité intérieur-extérieur. Une section couverte et pourvue de moustiquaires, près de la cuisine, a été conçue pour permettre aux occupants de profiter du dehors même en temps de pluie, protégés des insectes.



« Ce projet est le résultat d’un travail d’équipe exemplaire et, surtout, agréable. Il a été réalisé conjointement par nos deux équipes sœurs – TERGOS Architecture et TERGOS Construction. Il s’agissait donc pour les clients d’un projet de conception-construction intégré. C’est un mode de réalisation qui nous plaît particulièrement ; il permet que tous les acteurs soient présents tout au long du processus et qu’une belle relation se développe avec les clients. Dans le cas de La Planque, ceux-ci ont même participé aux travaux à l’étape de la finition. C’est un projet où les forces de chacun des intervenants ont été mises à profit. »

Pour composer l’enveloppe du bâtiment, on a privilégié des matériaux simples et locaux permettant l’atteinte d’une isolation et d’une étanchéité supérieures répondant à la norme Novoclimat*. En associant cette enveloppe de qualité à une fenestration à triple vitrage et à une conception bioclimatique, la performance énergétique de La Planque lui a permis de décrocher une cote énergétique LEED de 85, habituellement obtenue par l’ajout de systèmes de géothermie ou de thermopompes. À l’extérieur, c’est leur durabilité qui a guidé les choix de matériaux, comme celui de la tôle pour la toiture et celui du cèdre de l’Est pour le revêtement. Celui-ci grisonnera au fil du temps et des intempéries. À l’intérieur, les modules de cuisine ont été récupérés ou fabriqués en bois, et les autres matériaux sont tous à faibles émissions de COV. Certaines boiseries proviennent d’érables coupés sur le terrain et d’autres pièces massives de quai récupérées.


LA CONSTRUCTION

Fruit d’une prise de conscience de l’influence de l’environnement bâti sur la qualité de vie et la santé, le chalet La Planque est l’incarnation parfaite du fantasme populaire du paradis caché ; une version contemporaine et boréale de l’abri sur l’île déserte, où le temps n’existe plus, où le reste du monde semble anéanti, où l’on trouve l’essentiel en pleine nature. Un geste architectural à la fois sensible et respectueux, en phase avec les réalités d’aujourd’hui et soucieux de demain.



Architecte | Geneviève Mainguy, TERGOS Architecture

Entrepreneur | Sébastien Gaudreault, TERGOS Construction

* La norme Novoclimat est un programme gouvernemental provincial regroupant des exigences visant l’atteinte d’objectifs d’économie d’énergie.

 

TERGOS ARCHITECTURE + CONSTRUCTION

326, rue Des Commissaires Est

Québec (Qc)

G1K 2P1

T. 418 522-1496


tergos.qc.ca

info@tergos.qc.ca


Sur Instagram @_tergos

Sur Facebook @tergos.qc.ca


Consultez la fiche complète de TERGOS ARCHITECTURE + CONSTRUCTION

dans notre répertoire.


 

Téléchargez gratuitement le numéro 03 Download Issue 03 for free




1 077 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout