top of page

STUDIO MINÉRAL

Dernière mise à jour : 31 juil. 2023

CÉRAMOUR

LIGNE 04 | DANS NOTRE MIRE | ÉTÉ 2021

Texte | Dave Richard

Photos | Renaud Robert

 
 

C’est clairement un coup de foudre pour la céramique qu’a eu Alexandra Gélinas, fondatrice du Studio Minéral, lorsqu’elle complétait son baccalauréat en design industriel à l’Université de Montréal.


« La céramique rend accessibles les géométries complexes. Sa plasticité facilite la concrétisation d’idées et de concepts en produits. La céramique est une matière qui traverse le temps. D’abord littéralement, puisqu’elle est inerte et vieillit très bien sans se détériorer ; ensuite, figurativement, puisque son emploi fait écho à la longue histoire de son usage par l’homme. Elle évoque la familiarité de la matière brute, voire primitive, aussi bien que le raffinement de l’objet savamment pensé et construit. Elle est délicate et précieuse, bien qu’elle soit utilitaire et résistante. J’aime sa froide sensualité de pierre tout autant que la chaleur qu’elle renvoie à travers les formes qu’on lui donne. »



Frappée par l’absence de cette matière parmi l’éventail de matériaux dont l’utilisation était suggérée à travers le cursus scolaire, la créatrice a rapidement remarqué que celle-ci n’était, par le fait même, presque jamais employée par les designers au Québec.


« J’ai compris que si on n’enseigne pas une technique, on ne l’utilise pas, et vice versa. C’est comme ça que se tarit l’accès local à une expertise, à mesure que ceux qui savent

vieillissent. »


La designer a tout de même eu la chance de participer à un stage chez Julie Duguay, céramiste utilisant le coulage comme méthode de production, ainsi qu’à une formation chez Louise Bousquet, l’une des seules au Canada à utiliser l’élégante, mais exigeante porcelaine dure ; cette dernière l’a également présentée à son associé, Guy Maynard, maître mouleur à Limoges, en France, qui lui a beaucoup appris. Après avoir travaillé quelques années pour une importante entreprise d’éclairage architectural, Alexandra Gélinas lançait finalement en 2020 sa propre entreprise : Studio Minéral.



« Au sein de Studio Minéral, je me suis promis avec plaisir de ne produire que des séries limitées d’objets ; une façon de faire qui me permettra de mieux respecter mes convictions en liant le développement durable à l’identité du studio et d’opter pour un approvisionnement local, de la matière première à l’emballage. »


Un mode de production également dicté par la matière elle-même.


« À l’opposé des moules excessivement coûteux nécessaires à la mise en forme des polymères, la confection de ceux en plâtre destinés à la céramique sont abordables ; ils n’entraînent pas l’obligation d’une production de masse pour les rentabiliser. La céramique confère donc la liberté de produire de façon plus ciblée pour un marché de niche, sans avoir à exiger un prix exorbitant. »



Studio Minéral permettra aussi à Alexandra Gélinas d’intégrer à sa démarche la technologie comme la modélisation sur logiciel et l’impression 3D.


« Mon atelier est en quelque sorte le théâtre de la rencontre de deux mondes. Je me questionne sur les limites entre le design, l’artisanat et l’art. Malgré ma volonté d’optimiser et de moderniser ma pratique, les caprices de la matière demeurent et me font réaliser combien la sagesse de la main de l’artisan est irremplaçable. »



 

STUDIO MINÉRAL



Sur Instagram @studiomineraldesign

Sur Facebook @studiomineraldesign


23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page