#QUIESTLARCHITECTE: 2E ÉDITION | KOLLECTIF

Dernière mise à jour : 23 janv.

CHAPITRE DEUX

INTERLIGNES | ARCHITECTURE | DÉCEMBRE 2021

Texte | Dave Richard

Photos | Eric Branover

Source | Kollectif

 
 

La campagne photo #quiestlarchitecte, lancée en début d’année par l’équipe de Kollectif, avait pour objectif d'humaniser l’architecture d’ici en y associant les visages d’une série de créateurs à des lieux qu’ils ont conçus. Après avoir eu des répercussions sur le web tout au long de l'année et fait du bruit un peu partout à travers le monde, Kollectif partageait récemment une deuxième série de photos, aussi belle que la première, porteuse du même message fort et prolongeant son impact.


La première campagne en images faisait déjà suite à celle lancée l'automne 2020 sur les réseaux sociaux, qui avait pour but de sensibiliser les utilisateurs à l’importance de nommer les architectes sur les réseaux sociaux et dans les articles de presse mettant en scène leurs projets, comme on inclut le crédit d’une photo, par exemple. Une façon toute simple de dire merci et bravo à ceux dont le génie créatif nous impressionne, dont le travail nous éblouit, et qui façonnent le monde qui nous entoure, en plus de s’inscrire comme une marque de respect et de renforcer la culture architecturale au Québec.


L'artiste-photographe Eric Branover avait été invité à réaliser des oeuvres qui illustreraient la popularisation du mot-clic #quiestlarchitecte.


L'architecte paysagiste Josée Labelle à la Place Alice-Girard
Le designer intérieur Zébulon Perron au Marcus

Parmi les lieux choisis pour cette deuxième série de photos, on retrouve entre autres la Bibliothèque publique de Drummondville, la Place Alice-Girard, le Collège Charles Lemoyne, le Centech, l'élégant bar et restaurant le Marcus, les kiosques du Lac-aux-Castors et le Théâtre du Quat'sous. Ce sont donc les architectes Éric Gauthier, Marianne Charbonneau, Sylvie Perrault, Julie Morin, Martin Brière, Stephan Chevalier et Sergio Morales, l'architecte paysagiste Josée Labelle et le designer d'intérieur Zébulon Perron qui ont cette fois pris la pose devant l’objectif.


Marc-André Carignan, de l'équipe de Kollectif, a accepté de nous parler de l'impact et de la réception de la première campagne tout au long de l'année.


L'architecte Sylvie Perrault devant les kiosques du Lac-aux-Castors

Ligne | Quelle a été la réponse générale autour de la première campagne? Quelle a été sa résonance?


Marc-André Carignan | Nous avons été agréablement surpris de la réponse du public, tout comme celle du milieu de l’architecture et du design. La campagne a été très partagée sur les réseaux sociaux et mentionnée dans des magazines ou des journaux, comme Canadian Architect et La Presse. Il y a même eu des répercussions jusqu’en Europe auprès de sites web spécialisés, comme Lumière de la ville (France) et Journal de l’architecte (Belgique). Sans compter que l’Ordre des architectes de Belgique nous a contactés pour reprendre notre concept avec des architectes de leur pays et qu'il y a un intérêt similaire de la part du Conseil national de l'Ordre des architectes de France. Une grande fierté pour nous.

L. | Sentez-vous que la campagne a eu un impact positif depuis un an?


M.-A. C. | Certains « fans » de Kollectif ont vraiment adopté notre campagne et sont très actifs sur les réseaux sociaux; ils ont pris l'habitude de signaler l’absence de mention des concepteurs à travers diverses publications en utilisant le mot-clic #quiestlarchitecte dans la section des commentaires. De notre côté, nous n’hésitons pas à contacter les rédactions de certains médias ou magazines pour leur partager notre campagne, ainsi que les sensibiliser à l’importance de donner les crédits aux architectes et designers qui travaillent souvent des années sur un même projet avant qu’il ne soit construit. Ça reste cependant un travail de longue haleine; en parallèle, on doit aussi de sensibiliser les donneurs d'ouvrages qui devraient également avoir le réflexe de mentionner les concepteurs dans leurs propres communiqués de presse. C’est un réflexe à implanter, ici comme ailleurs sur la planète. Le fait d’avoir eu des échos jusqu’en France et en Belgique nous a fait réaliser qu’il s’agit d’un enjeu international.

L. | Quelle a été la réponse des milieux de l’architecture et du design face à votre campagne?


M.-A. C. | Excellente! On a reçu de nombreux messages de félicitations dès la première série de photos. Certains architectes nous ont carrément écrit pour se proposer comme participant. Le fait d’avoir inclus des designers et des architectes de paysage à nos deux séries a également permis d’être plus inclusifs et d’aller chercher un public d’adeptes encore plus large. Nous nous étions aussi fixé l'objectif d'avoir la parité homme-femme dans chacune de nos séries de photos, tout comme des architectes de diverses générations, notamment un ou une architecte de la relève pour contribuer à leur rayonnement.


Les architectes Stephan Chevalier et Sergio Morales à la Bibliothèque de Drummondville
L'architecte Martin Brière au Collège Charles Lemoyne
L'architecte Julie Morin au Centech de Montréal.
L'architecte Marianne Charbonneau au Studio Telus du Grand Théâtre de Québec
L'architecte Éric Gauthier devant le théâtre Quat'Sous

 

Pour participer vous aussi à cette campagne, il vous suffit, lorsque vous publiez ou partagez des photos de projets architecturaux ou design d’ici, de vous assurer de nommer l’architecte ou la firme d’architecture ou de design dans la légende. Vous pouvez utiliser le symbole de l’équerre pour rédiger le crédit, comme on se sert du symbole de la caméra pour créditer un photographe.


Vous êtes également encouragé à signaler une publication ou un article de presse qui ne crédite pas un architecte en commentant #quiestlarchitecte afin que la correction puisse être apportée.

 

KOLLECTIF


2021 marque les quinze ans de Kollectif, une plateforme numérique engagée envers la communauté architecturale du Québec. Depuis ses débuts, Kollectif vise trois objectifs: informer la communauté des initiatives entreprises dans les domaines académiques, professionnels et techniques (autant francophones qu’anglophones) tout en mettant en vitrine une multiptude de projets exemplaires conçus et réalisés localement; valoriser la profession architecturale et ses artisans grâces à une panoplie d’initiatives originales et soutenir le milieu en chapeautant différents évévements et levées de fonds.


Équipe de Kollectif | Martin Houle, architecte et directeur-fondateur + Marc-André Carignan, b. arch. et chef de contenu multiplateforme + Grégory Taillon, architecte et gestionnaire du compte Instagram, initiateur de la campagne #quiestlarchitecte.


www.kollectif.net


Sur Instagram @kollectif

Sur Facebook @KollectifArchitecture

137 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout