• Magazine Ligne

Rock velours

Mis à jour : oct. 8

LE BLOCKHAUS | BAR DE QUARTIER

INTERLIGNES | ART + CULTURE | OCTOBRE 2020

Texte | Dave Richard

Photos | Dave Richard + Le Blockhaus


Le Blockhaus organise à l'occasion des soirées gastronomiques, comme cette soirée "Apéro & Huitres".

Localisation | Montréal, QC

Type de projet | Rénovation + Réaménagement

Réalisation | 2019

Budget approximatif | $

Une amoureuse de design surcyclé et d’objets vintages vibrants s’est entichée d’un vaste espace commercial de la rue Ontario, dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal. Laissant libre cours à ses instincts aléatoires, ses envies diverses et ses inspirations hors du temps, l’artiste et designer s’est donné pour mission de rendre son lustre à ce lieu hors norme pour en faire un bar convivial, chaleureux et bourré d’âme.

Collage géant, verdure tropicale et buffet de grand-maman.

On entre au Blockhaus par un long escalier noir menant au deuxième étage d’un immeuble commercial de la Promenade Ontario. En haut, c’est un immense espace ouvert qui se déploie, aménagé en différentes zones distinctes, mais harmonieusement conjuguées. Il y a le béton des murs, des plafonds, du sol, réchauffé par le bois du mobilier, les tapis intelligemment parsemés et les textiles sensuels - velours, fourrure, cuir, satin... Il y a la tuyauterie apparente qui donne du caractère à la structure, le bar au centre du monde, avec sa tour de bouteilles, son fût rock n’roll (l’une des manettes a été remplacée par un vieux microphone) et ses céramiques hétéroclytes. Il y a des fleurs partout, arrangées simplement, des oeuvres d’art, des pièces artisanales, des broderies, des lampes romantiques, des jeux de céramiques, des fioritures métalliques, des miroirs, des plantes exotiques, une lumière intrigante...



« À la base, je suis artiste. Mon parcours m’a menée à créer des pièces de mobilier pour des clients, à designer des espaces, à participer aux projets d’autres équipes. J’avais envie cette fois-ci d’avoir un projet à moi, un lieu à moi, j’avais envie d’enfin garder certaines créations et de les installer dans un lieu où je me sentirais à la maison. »


Ce n’est pas un aménagement qui se dessine sur plan, qui est pensé à l’avance, puis exécuté; il s’invente plutôt à mesure, à tâtons, par essais et erreurs, au gré des trouvailles de la propriétaire. Il évolue au fil du temps qui passe, au rythme des idées qui jaillissent pour s’incarner et s’emboîter les unes dans les autres. C’est un aménagement dicté par l’existant, par les besoins au jour le jour et ce qu’on a sous la main pour les combler. Au Blockhaus, rien n’est figé, rien n’est définitivement à sa place; les objets s’empilent avec respect pour former des tableaux, style cabinet de curiosités. Ils dialoguent et prennent vie les uns face aux autres, par hasard et invention.



« Un jour, lorsque le design du Blockhaus aura suffisamment évolué, je rêve de soumettre sa candidature au Restaurant & Bars Design Awards. Je sais qu’il s’agirait d’une candidature particulière puisqu’au Blockhaus, le design est plus organique que léché, plus maximaliste que minimaliste, et surtout hors du temps, plutôt qu’ultra-contemporain, mais je crois justement que les juges pourraient y voir un autre aspect du design, un point de vue différent. »



Un point de vue poétique, thématique - on entend « blockhaus » et on pense aux bunkers allemands bétonnés, à la Seconde Guerre, aux cabarets du passé - mais aussi, et surtout éco-responsable et durable. Recycler, surcycler, récupérer, réparer, raviver, adapter... Chacune de ces actions semblent des alternatives au design standard de plus en plus pertinentes dans l’état actuel des choses et devraient être davantage mises de l’avant quand vient le temps de concevoir un projet.



« Lorsqu’est survenue la crise sanitaire, les lieux publics en général, puis les bars et restaurants en particulier, ont dû rapidement trouver des façons d’aménager leurs locaux pour leur permettre d’accueillir la clientèle le plus tôt possible tout en respectant les règles de la santé publique. Je comprends qu’on ait assisté à une ruée vers le plexiglas, mais moi j’ai eu envie de trouver une alternative plus écologique; lorsque la pandémie sera derrière nous, que ferons-nous de tout cette matière plastique? Chez nous, ce sont des carreaux de fenêtres récupérés qui servent de barrière aux employés du bar. C’est efficace, esthétique et ne créera pas de nouveau déchets. »



Depuis le début du confinement au Québec, les bars et les restaurants ont dû constamment s’adapter aux nouvelles réalités pandémiques, extrêmement changeantes, parfois d'un jour à l'autre...


« Entre l’ouverture et le début de la crise sanitaire, nous avons organisé des soirées LGBTQ+ et des soirées avec DJ invités, qui ont été fantastiques; cet été, en temps de pandémie, nous avons développé davantage notre offre culinaire et nos 5 à 7; nous avons organisé une soirée « Apéro & Huitres », entre autres, et dans un avenir proche, je projette d’ouvrir plus tôt pour peut-être offrir des brunchs, certaines journées de la semaine. Nous allons suivre attentivement les développements durant les mois à venir; nous nous adapterons, comme nous l’avons fait précédemment. L’espace est versatile, malléable, transformable... Nous avons un piano pour des prestations jazz, une station DJ, une piste de danse de bonne dimension, une table de billard, une scène facilement aménageable; tout est possible! Pandémie ou pas, les gens ont besoin de se divertir, de se sortir d’eux-mêmes et de leur vie, de se détendre et de connecter; je voulais justement créer un endroit où il était possible de faire tout ça. »



Il faudra attendre quelques temps encore pour profiter pleinement de tout ce que le Blockhaus a à offrir - au moment de publier cet article, la zone métropolitaine est reconfinée jusqu'à la fin du mois d'octobre - mais il faudra définitivement aller y faire un tour dès que possible. Prost!

Bar Le Blockhaus

3328, rue Ontario Est

Montréal (QC)

H1W 1P7

#bar #montreal #nightlife #lgbtq #5a7 #foodie #paintings #collage #concrete #urban #urbanart #upcycling #recycling #vintage #blockhaus #mtl #qc #quebec #restaurant #sortie #dancing #club #city #hochelaga #rueontario #promenadeontario

Photos | Maxime Brouillet

Projet | 12-004_Résidence G+C, DESK Architectes

Site web | Version 2020, Atelier CHACHACHA

nous joindre:

  • EMAIL_ICON
  • White Pinterest Icon
  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon

Éditions de la Diagonale inc.

107-2360, Letourneux

Montréal (QC) H1V 2P2

C. info@deladiagonale.ca

T. 514-268-7120

#JELISBLEU

#QUIESTLARCHITECTE

un magazine québécois indépendant

2019 | Tous droits réservés