• Magazine Ligne

« Fake Abstract »: les femmes cachées de Lino Lago

Mis à jour : oct. 8


Lino Lago

À travers sa série de tableaux « Fake Abstract », l’artiste visuel espagnol Lino Lago invite le spectateur à jouer avec lui à une éblouissante partie de cache-cache. Mettant en opposition l’abstrait et le figuratif, il dissimule des oeuvres classiques derrière des pans de couleurs vives sillonnés, laissant entrevoir des femmes charmantes semblant rêver de galanteries, avec leurs jolis airs de Mona Lisa et leur douceur de jeunes demoiselles perlées.



Ces femmes d’un autre temps - de tous les temps - sourient sans sourire, comme si elles fomentaient un quelconque plan mystérieux ou envisageaient d’étranges folies d’amour. On les regarde comme à travers le trou d’une serrure, mais elles sont si près dans leur dimension, qu’on finit par ne plus savoir qui regarde qui, ni de quel côté du miroir on se trouve. On les imagine retirer leur robe derrière un paravant ou nous lancer une devinette derrière un loup de bal. On les devine se moquer tendrement derrière un éventail ne révélant que leurs yeux perçants et curieux.


Il y a beaucoup d’humour dans ces portraits emmurés. Ils donnent envie de s’approcher, toujours plus près, suffisamment pour arriver à voir comme par magie ce qui n’est pas montré. C’est l’incomplétude qui fascine. Parce qu’elle est généreuse et ludique, mais aussi très précise et minutieuse. L’imagination se retrouve à cause d’elle forcée de combler les manques, de formuler des réponses à des questions qui ne sont posées qu’à moitié, de compléter les traits, de leur prêter des intentions, des histoires et des secrets. Présentée au printemps 2020 à la galerie montréalaise Robertson Arès, la série de tableaux continue de voyager: elle sera entre autres exposée en Californie et à Londres cette année.


Les oeuvres de Lino Lago font aussi partie de plusieurs collections importantes, dont celles de la Harvard Business School, du Flint Institute of Arts, du MEAM Art Museum et de la Barcelona Fundacion Abanca Bank. Son travail est aussi apparu dans des publications prestigieuses telles que le « New York Times Magazine » et le « Vogue Italia », pour ne nommer que celles-là. On comprend bien pourquoi!

Découvrez d’autres artistes en lisant la section ART de notre numéro d’été DOUBLE téléchargeable gratuitement!

Texte | Dave Richard

Sources des photos | Lino Lago (site web officiel) + Galerie Robertson Arès


www.linolago.com

www.galerierobertsonares.com

Photos | Maxime Brouillet

Projet | 12-004_Résidence G+C, DESK Architectes

Site web | Version 2020, Atelier CHACHACHA

nous joindre:

  • EMAIL_ICON
  • White Pinterest Icon
  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon

Éditions de la Diagonale inc.

107-2360, Letourneux

Montréal (QC) H1V 2P2

C. info@deladiagonale.ca

T. 514-268-7120

#JELISBLEU

#QUIESTLARCHITECTE

un magazine québécois indépendant

2019 | Tous droits réservés