• Magazine Ligne

Cinéma maison

Mis à jour : oct. 8

Au cinéma, la maison ne sert pas toujours simplement de décor à l’action. Elle y prend parfois part de telle façon qu’elle nous apparaît alors comme un personnage à part entière, faisant avancer l’histoire autant que les protagonistes en chair et en os. C’est le cas dans ces trois longs métrages récents, tous disponibles sur les différentes plateformes de vidéo en continu. À découvrir l’un de ces soirs de vacances ou lors d’un prochain après-midi pluvieux!

PARASITE, de Bong Joon-Ho. (2019)

PARASITE, de Bong Joon-Ho. (2019) Sur Crave TV.


Tous les membres d’une famille au chômage trouveront le moyen de s’incruster dans la vie d’une autre famille extrêmement riche, mais une fois pris dans l’engrenage, personne - ni riche, ni pauvre - ne s’en sortira indemne.


Palme d’or au Festival de Cannes en 2019, Oscar du Meilleur Film de la même année, cet objet de cinéma brillant, amusant et ingénieux risque de fasciner longtemps et deviendra assurément un classique contemporain. La résidence au coeur de ce thriller comique est d’une splendeur époustouflante! Chacun de ses éléments forts sert tôt ou tard l’action en même temps qu’il émerveille - suffit de penser à la somptueuse baie vitrée sur cour ou l’immense table basse du séjour... À voir absolument!



TU AURAIS DÛ PARTIR YOU SHOULD HAVE LEFT, de David Koepp. (2020)

TU AURAIS DÛ PARTIR / YOU SHOULD HAVE LEFT, de David Koepp. (2020) En première exclusive sur Apple TV.


Un homme au passé trouble, sa femme actrice et leur très jeune fille partent en vacances en Angleterre, habiter quelques jours une magnifique maison moderne en campagne louée sur le web. Rapidement, des événements étranges surviendront et le bâtiment se révèlera finalement plus inquiétant qu’impressionnant...


Est-ce qu’une équerre et un galon à mesurer peuvent se révéler inquiétants? On dirait bien que oui! Ici, la maison ressemble davantage à une forteresse juchée sur une colline. Elle emprisonne les personnages dans un jeu de chat et de souris où le chat n’est pas vraiment là et les souris, plutôt des rats de laboratoire pris dans un labyrinthe psychologique et surnaturel étrange et complexe. À méditer.



UNE HISTOIRE DE FANTÔME / A GHOST STORY, de David Lowery. (2017)

UNE HISTOIRE DE FANTÔME / A GHOST STORY, de David Lowery. (2017) Sur Amazon Prime Video, Mubi et Apple TV.


Un jeune couple emménage dans une petite maison. Bientôt, l’un des amoureux mourra... Mais l’amour restera prisonnier à jamais des murs de la maison, à travers le temps qui s’étire et se contracte, à travers l’espace et les dimensions.


Un film d’une grande beauté, d’une impressionnante poésie, où une maison comme toutes les autres - lieu de vie, d’amour et de mort - bat aussi fort qu’un coeur. Ici, on ne s’extasie pas devant la beauté ou l’architecture du lieu, mais devant sa force évocatrice: à la fois nid et tombeau, à la fois banalité et merveille, entre finalité et possibilités infinies.

Photos | Maxime Brouillet

Projet | 12-004_Résidence G+C, DESK Architectes

Site web | Version 2020, Atelier CHACHACHA

nous joindre:

  • EMAIL_ICON
  • White Pinterest Icon
  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon

Éditions de la Diagonale inc.

107-2360, Letourneux

Montréal (QC) H1V 2P2

C. info@deladiagonale.ca

T. 514-268-7120

#JELISBLEU

#QUIESTLARCHITECTE

un magazine québécois indépendant

2019 | Tous droits réservés